Liens d'accessibilité

Un Gambien se noie sous les yeux des passants qui le filment à Venise


Un jeune réfugié gambien s’est noyé sous les moqueries des badauds à Venise, Italie, 22 janvier 2017.

La scène de la noyade a été filmée et postée sur les réseaux sociaux. Des insultes sont même entendues et des voix des gens qui demandent de "laisser mourir " cette "merde", rapporte le journal italien Corriere del Veneto. Un rassemblement est prévu vendredi 27 janvier à Venise pour rendre un dernier hommage à la victime.

Pateh Sabally, ressortissant de la Gambie, 22 ans, est mort par noyade dimanche 22 janvier dans le Grand Canal à Venise. Des centaines de passants mais également des voyageurs à bords des bateaux, transports en commun sur les eaux de cette ville, ont préféré prendre l’évènement malheureux en vidéo sur leur téléphone portable que tenter de le sauver.

Ils s’étaient, selon des témoins, engagés à un débat pour savoir s’il s’agissait d’un cas de suicide ou d’un accident avant que des gilets de sauvetage soient jetés un peu tardivement à la victime.

"C’est une merde ", "allez, rentre chez toi ", "laissez-le mourir !", "il est stupide, il veut mourir ", lançaient des curieux autour de la scène, selon la presse italienne.

A l’arrivée des secours sur place, il était déjà trop tard. Le jeune migrant avait déjà disparu dans l’eau.

Pateh Sabally, la vctime, était en fait récemment arrivé dans la ville.

Une enquête est ouverte, selon le journal Corriere del Veneto.

"Je ne veux pas accuser qui que ce soit, mais peut-être que quelque chose de plus aurait pu être fait pour le sauver", a déclaré à Corriere del Veneto le directeur local de la Société nationale de sauvetage, Dino Basso.

Selon lui, il ne sert à rien de jeter des bouées avec une eau à 5°C, car le froid paralyse celui qui est en train de se noyer.

M. Basso explique qu’un maître-nageur qui était sur le point de plonger s'est vu décourager par une femme qui lui a dit que le jeune homme faisait "semblant".

"Le temps de vérifier, Pateh Sabally avait disparu", regrette M. Basso.

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG