Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un kamikaze fait six morts et 13 blessés à Mogadiscio


Les forces de sécurité sécurisent la route menant au lieu d'une explosion à un point de contrôle près du palais présidentiel à Mogadiscio, en Somalie, le 10 février 2022.

Au moins six personnes ont été tuées et 13 autres ont été blessées dans un attentat-suicide jeudi à Mogadiscio, selon des responsables de la sécurité et le service d'ambulance de la ville.

Selon les autorités somaliennes, le kamikaze visait un minibus rempli de délégués participant aux élections parlementaires. Il a fait exploser sa veste explosive près d'un point de contrôle menant au palais présidentiel.

"Mon équipe a transporté six cadavres et 13 blessés vers les hôpitaux", a déclaré Abdikadir Abdirahman Adem, directeur du service d'ambulance Aamin de Mogadiscio

Il n'était pas immédiatement clair si des délégués figuraient parmi les victimes.

Le porte-parole de la police somalienne, le colonel Abdifatah Aden Hassan, a déclaré que les personnes blessées étaient toutes des civils et qu'un rapport complet sur les victimes devrait être publié plus tard.

"Nous pouvons confirmer que l'attentat a été perpétré par un terroriste kamikaze et que les personnes tuées et blessées sont toutes des civils", a-t-il dit.

Le kamikaze a couru après la voiture en essayant de s'emparer de la porte arrière, alors que la police lui criait "stop!" sous la menace d'une arme. Il s'est immédiatement fait exploser, selon des témoins.

Le groupe militant al-Shabab a immédiatement revendiqué la responsabilité de l'attaque de jeudi.

Somalie : au moins 10 morts dans un attentat-suicide à Mogadiscio
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:56 0:00

L'attentat suicide survient alors que les élections parlementaires en Somalie se poursuivent dans différentes régions du pays, les dirigeants tentant désespérément de respecter la date limite du 25 de ce mois.

Aujourd'hui, les délégués électoraux de la ville de Barawe, dans l'État du sud-ouest de la Somalie, ont élu six législateurs supplémentaires, dont une femme, à la chambre basse.

Les délégués électoraux de la ville de Barawe, dans l'État du sud-ouest de la Somalie, ont élu jeudi six nouveaux législateurs, dont une femme, à la Chambre du peuple du Parlement fédéral, rapporte SONNA.

À Mogadiscio, cinq nouveaux membres du Parlement représentant les régions du nord de la Somalie ont été élus aujourd'hui, ce qui porte le nombre de législateurs élus à ce jour à plus de 124 sur 275, selon les données de la commission électorale.

L'élection des législateurs a commencé le 1er novembre de l'année dernière et devait initialement se terminer le 24 décembre, mais elle a été retardée à plusieurs reprises en raison de différends entre dirigeants et d'autres difficultés.

La date limite pour l'élection des législateurs est désormais fixée au 25 de ce mois, après quoi le parlement élira un nouveau président.

Les États-Unis et d'autres partenaires internationaux somaliens font pression pour des élections rapides et crédibles.

Avertissement de Washington

Lundi, les États-Unis ont interdit aux responsables somaliens, actuels ou anciens, et aux autres personnes accusées de saper le processus démocratique en Somalie de se rendre aux États-Unis.

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken a déclaré dans un communiqué que les restrictions de visa s'appliqueront à ceux qui ont encouragé et participé à la violence contre les manifestants, à l'intimidation des journalistes et des membres de l'opposition et à la manipulation du processus électoral.

"La meilleure voie vers une paix durable en Somalie passe par la conclusion rapide d'élections crédibles", a déclaré M. Blinken.

"Les dirigeants des États membres nationaux et fédéraux de la Somalie doivent tenir leurs engagements et achever le processus parlementaire de manière crédible et transparente d'ici le 25 février", a-t-il ajouté.

XS
SM
MD
LG