Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Amériques

Un juge oblige le président brésilien Jair Bolsonaro à porter le masque

Le président brésilien Jair Bolsonaro saluant ses partisans durant la pandémie de COVID-19, à Brasilia, le 17 mai 2020. (REUTERS/Adriano Machado)

Le président Jair Bolsonaro a été contraint sur décision judiciaire de porter un masque de protection "dans tous les lieux publics" en pleine pandémie de coronavirus. La mesure s'applique à tous les officiels, le port du masque étant obligatoire dans la plupart des régions.

Dans un arrêt rendu lundi soir, le juge Renato Borelli a décidé qu'une amende de 2.000 réais serait infligée au chef de l'Etat s'il apparaissait à nouveau en public sans le masque exigé par un décret en vigueur dans le District fédéral de Brasilia.

Le président "a l'obligation de respecter les lois en vigueur, ainsi que d'assurer le bien-être de la population et par conséquent d'adopter les mesures sanitaires pour éviter la propagation du nouveau coronavirus", a argumenté le magistrat.

Cette décision s'applique également à l'ensemble des collaborateurs du chef de l'Etat, alors que le port du masque est théoriquement obligatoire depuis des semaines dans la plupart des régions du Brésil.

Cet arrêt a été rendu à la suite d'une requête déposée par un avocat fustigeant la "conduite irresponsable du président" face au coronavirus. M. Bolsonaro est allé à la rencontre de ses partisans dans plusieurs rassemblements, parfois sans porter de masque.

La semaine dernière, l'ex-ministre de l'Education Abraham Weintraub s'était vu infliger une amende de 2.000 réais pour être allé à la rencontre de militants pro-Bolsonaro sans masque de protection à Brasilia.

Le Brésil compte plus d'un million de personnes infectées et plus de 51.000 personnes sont mortes du coronavirus.

Toutes les actualités

La convention du parti républicain à la Maison Blanche?

La convention du parti républicain à la Maison Blanche?
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:58 0:00

Le drame de Beyrouth a déclenché une avalanche de réactions dans le monde

Le drame de Beyrouth a déclenché une avalanche de réactions dans le monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:06 0:00

Beyrouth: avalanche de réactions de solidarité dans le monde

Beyrouth: avalanche de réactions de solidarité dans le monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:17 0:00

Colombie : la justice ordonne l'arrestation de l'ex-président Alvaro Uribe

L'ancien président colombien Alvaro Uribe s'entretient avec les médias à Rionegro, en Colombie, le 30 juillet 2018. REUTERS/Fredy Builes

L'ex-président colombien et actuel sénateur Alvaro Uribe, encore très influent dans son pays, a annoncé mardi sur Twitter que la justice avait ordonné son arrestation dans une affaire de manipulation de témoins contre un opposant.

"La privation de ma liberté me cause une profonde tristesse pour mon épouse, pour ma famille et pour les Colombiens qui croient encore que j'ai fait quelque chose de bien pour la patrie", a twitté l'ancien chef de l'Etat (2002-2010), un représentant de la droite dure.

Selon le journal El Espectador, c'est la première fois dans l'histoire de la Colombie qu'une telle mesure est imposée à un ancien chef d'État.

Un ancien lieutenant-colonel rwandais recherché pour avoir pris part au génocide

Un ancien lieutenant-colonel rwandais recherché pour avoir pris part au génocide
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:40 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG