Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un gardien de prison sierra-léonais tué lors d'une émeute après un cas de coronavirus


La police libérienne dans la ville de Monrovia, au Libéria, le lundi 18 août 2014.

Un gardien d'une prison de la capitale de la Sierra Leone, Freetown, a été tué mercredi lors d'une émeute de détenus, qui ont déclenché un incendie, a indiqué un porte-parole de de l'établissement pénitentiaire.

Les causes de la mutinerie des détenus de la prison de Pademba Road n'ont pas été établies, mais elle s'est produite après l'annonce lundi par le ministère de la Justice que l'un d'entre eux avait été testé la veille positif au nouveau coronavirus.

"Ce matin, nous avons constaté qu'un incendie était en cours à l'intérieur de la prison et entendu les détenus crier à l'aide", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'établissement, Cecil Cole Showers.

Un gardien a été tué et plusieurs dizaines de ses collègues et de détenus ont été blessés pendant l'émeute, a-t-il expliqué.

Un riverain a indiqué à l'AFP avoir entendu des coups de feu. Les forces de l'ordre ont bouclé le quartier et ordonné aux habitants de rester chez eux.

A la suite de l'apparition d'un cas dans la prison, les autorités ont fermé à des fins de désinfection la section par laquelle il était passé avant d'être dirigé vers un hôpital. Les autres détenus de cette section ont été déplacés et mis sous surveillance sanitaire, selon le ministère.

Le ministère de la Justice a également suspendu pour un mois les activités des tribunaux afin d'éviter les contaminations lors des transferts de prisonniers.

La Sierra Leone, pays pauvre d'Afrique de l'Ouest au système de santé très fragile a enregistré 116 cas de coronavirus, dont quatre décès.

Ses prisons sont vétustes et généralement surpeuplées. Des ONG locales ont récemment appelé le gouvernement à libérer les détenus emprisonnés pour des délits mineurs afin de lutter contre la propagation du Covid-19.

XS
SM
MD
LG