Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Amériques

Un général vénézuélien appelle l'armée à se soulever contre Maduro

Le général Ramon Rangel dans la vidéo postée sur YouTube le 12 mai 2019.

Un général vénézuélien considéré comme proche du pouvoir a appelé les forces armées de son pays à se soulever contre le gouvernement de Nicolas Maduro dans une vidéo diffusée sur internet.

"Le temps est venu de nous soulever, de lutter, il est temps que les forces armées nationales prennent conscience" de la situation, a déclaré Ramon Rangel, qui se présente comme général de division de l'armée de l'air vénézuélienne, dans une vidéo postée dimanche sur YouTube.

Une source proche de l'armée a expliqué lundi à l'AFP que cet officier "n'était plus actif depuis plusieurs années" et gérait "une entreprise vénézuélienne d'Etat à Cuba".

Habillé en costume noir et cravate bleue, le général Rangel, explique lui-même avoir vécu durant "plus de six ans à Cuba", ce qui lui a permis de "palper la réalité du peuple cubain soumis à une dictature castro-communiste depuis plus de soixante ans".

S'exprimant depuis un lieu non identifié, il appelle à l'"union militaire" pour "changer de système politique" au Venezuela et "sortir du joug du castro-communiste", en référence à l'influence supposée du gouvernement cubain à Caracas qu'il dénonce également.

Ramon Rangel, considéré jusqu'ici comme un militaire proche du pouvoir chaviste, avait participé le 27 novembre 1992 à une tentative de coup d'Etat au côté d'Hugo Chavez contre le président de l'époque Carlos Andrés Pérez (1989-1993).

La déclaration de Rangel intervient quelques jours après le soulèvement militaire manqué du 30 avril auquel avait appelé Juan Guaido, le chef de l'opposition vénézuélienne reconnu président par intérim par plus d'une cinquantaine de pays.

Guaido appelle régulièrement les militaires à tourner le dos à Nicolas Maduro.

Rangel, qui ne fait pas référence à Guaido dans on message, est un des militaires de plus haut rang à se prononcer contre le président socialiste.

Le 2 février, le général de division Francisco Yanez, également de l'armée de l'air, avait annoncé qu'il ne reconnaissait plus l'autorité de Nicolas Maduro, devenant le premier militaire de rang élevé à prêter allégeance à M. Guaido.

Selon la spécialiste des questions militaires et présidente de l'ONG Control Ciudadano Rocio San Miguel, la déclaration de Rangel est "très importante", car elle montre que "le chavisme militaire est en rupture avec Maduro", a-t-elle écrit sur Twitter.

En réaction, le commandant de l'armée de l'air vénézuélienne, le général Pedro Alberto Juliac a publié sur Twitter une photo en noir et blanc de Rangel barrée de la mention "traître au peuple et à la révolution".

Toutes les actualités

Trois femmes accusent le gouverneur de New York de comportement inapproprié

Le gouverneur de New York Andrew Cuomo s'exprime lors d'une conférence de presse sur un site de vaccination COVID-19 dans le quartier de Brooklyn à New York, le 22 février 2021.

Une troisième femme a accusé lundi le gouverneur de l'Etat de New York de comportement inapproprié, fragilisant davantage la position de ce puissant élu démocrate déjà accusé de harcèlement sexuel par deux ex-collaboratrices.

Cette jeune femme, Anna Ruch, 33 ans, qui n'a jamais été sa collaboratrice, a affirmé au New York Times qu'Andrew Cuomo lui avait demandé, lors d'un mariage en 2019, s'il pouvait l'embrasser, alors même qu'elle venait de repousser la main qu'il avait posée sur son dos.

"J'ai été si troublée et choquée et gênée," a-t-elle déclaré au quotidien. "J'ai détourné la tête et suis restée sans voix".

Ce témoignage corse encore un peu les choses pour le gouverneur de 63 ans, plus critiqué que jamais, après avoir été une star nationale pour sa gestion de la pandémie en 2020.

Il s'ajoute aux déclarations de son ex-conseillère économique, Lindsey Boylan, 36 ans, qui a affirmémercredi que le gouverneur l'avait embrassée sur la bouche de façon non sollicitée et suggéré qu'elle joue avec lui au "strip poker", quand elle travaillait avec lui entre 2015 et 2018. Et à celles d'une ex-collaboratrice de 25 ans, Charlotte Bennett, qui a indiqué samedi que le gouverneur lui avait fait des avances qui l'avaient mise "mal à l'aise" au printemps 2020.

M. Cuomo, l'un des plus puissants gouverneurs américains, avait essayé dimanche de calmer la tempête soulevée par ces accusations, en se disant "désolé" pour avoir dit des choses que ses ex-collaboratrices avaient selon lui "interprétées à tort comme du flirt non sollicité".

Celui qui dirige l'Etat de New York depuis 10 ans avait assuré n'avoir jamais voulu leur faire des avances, et avoir uniquement voulu "blaguer" ou "taquiner".

Excuses "insultantes"

Mais le maire de New York, Bill de Blasio, aux relations notoirement difficiles avec le gouverneur, a jugé que ces "excuses" n'en étaient pas.

"C'est comme s'il disait 'Je blaguais juste', mais le harcèlement sexuel, ça n'a rien de drôle. Il a semblé s'affranchir de tout reproche pour une chose qui, pour les femmes concernées, semble assez terrifiante," a dit le maire.

Un groupe d'ex-aides parlementaires qui dénoncent le harcèlement au parlement de l'Etat de New York, le Sexual Harassment Working Group, a aussi jugé "insultantes" les excuses du gouverneur, qui "refuse d'accepter ses responsabilités".

La procureure de l'Etat, Letitia James, a confirmé lundi que M. Cuomo avait finalement accepté de faire la lumière sur cette affaire, après l'avoir proposée d'abord à une ex-juge qu'il connaît bien. Le quotidien New York Daily News précise que c'est un cabinet d'avocats privé qui mènera l'enquête.

"Les résultats seront révélés dans un rapport public", a indiqué Mme James, sans préciser sous quel délai.

Ngozi Okonjo-Iweala souhaite relancer les négociations sur les aides à la pêche

Ngozi Okonjo-Iweala souhaite relancer les négociations sur les aides à la pêche
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:05 0:00

Donald Trump fait son come-back en Floride

Donald Trump fait son come-back en Floride
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:54 0:00

Trump flirte avec l'idée de se représenter en 2024

Trump flirte avec l'idée de se représenter en 2024
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:27 0:00

Des questions sur l’efficacité et la sûreté des vaccins anti-covid

Des questions sur l’efficacité et la sûreté des vaccins anti-covid
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:56 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG