Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un enseignant renvoyé au Nigeria pour avoir offert de bonnes notes contre faveurs sexuelles


Le campus principal de l'université Obafemi Awolowo, au Nigeria, le 16 décembre 2013. (CC/T. Obi)

Un enseignant a été renvoyé d'une des plus importantes universités du Nigeria après avoir promis à une étudiante de meilleurs notes en échange de faveurs sexuelles.

L'université Obafemi Awolowo a annoncé qu'elle avait décidé de se séparer de Richard Akindele "pour faute grave", dans un communiqué, après la diffusion d'un enregistrement réalisé en avril et au cours duquel cet enseignant proposait de mettre une meilleure note à une étudiante si elle acceptait de coucher avec lui.

Pour le vice-chancelier de l'université, Eyitope Ogunbodede, Richard Akindele a fait preuve d'un "comportement scandaleux", qui a "couvert de honte et terni la réputation de l'université", selon un communiqué diffusé mercredi soir.

Une politique de tolérance zéro envers le harcèlement sexuel est en train d'être mise en place, a-t-il ajouté.

>> Lire aussi : Affaire Weinstein: grand déballage sur les abus sexuels à Hollywood

L'avocate de l'étudiante concernée, Biola Akiyode, a salué sur CNN une "victoire importante" qui aura un important effet dissuasif sur les campus.

"Cette victoire doit encourager tous les étudiants, au lycée comme à l'université, afin qu'ils s'expriment" s'ils sont concernés par ce sujet, a-t-elle ajouté.

La pratique en milieu scolaire d'échanges de faveurs sexuelles contre de bonnes notes entre professeurs et élèves est régulièrement signalée dans plusieurs pays africains. Elle est parfois qualifiée de MST (Moyenne Sexuellement Transmissible).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG