Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Droits humains

Un dissident rwandais condamné à 7 ans de prison pour des propos sur Youtube

Le site de partage de vidéos YouTube.

Un dissident rwandais qui utilisait sa chaîne YouTube pour critiquer le gouvernement a été condamné à sept ans de prison par un tribunal de Kigali, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Dieudonné Niyonsenga, dont la chaîne YouTube Ishema TV avait accumulé plus de 15 millions de vues, a été reconnu coupable de quatre chefs d'accusation, notamment de faux, d'usurpation d'identité.

"Le tribunal estime que les crimes dont Niyonsenga est accusé ont été commis intentionnellement", a déclaré le juge en prononçant le verdict jeudi avec une amende de cinq millions de francs rwandais (4280 euros). "La cour ordonne que Dieudonné Niyonsenga soit immédiatement arrêté et emmené pour purger sa peine de prison."

"Nous faisons appel de ce verdict (...) Ce n'est tout simplement pas légal", a dénoncé vendredi son avocat Gatera Gashabana.

La star de YouTube ne s'était pas présenté au tribunal et a été arrêté peu après le jugement à son domicile.

"Dieudonné Niyonsenga a été arrêté hier en exécution du jugement du tribunal. Il est en train d'être transféré" en prison, a déclaré à l'AFP Thiery Murangira, un porte-parole de la police rwandaise.

Niyonsenga, plus connu sous le nom de Cyuma, qui signifie "fer", sur YouTube, était connu pour ses vidéos dénonçant les violations des droits de l'homme.

En avril 2020, il a diffusé une série de vidéos accusant les soldats rwandais de graves abus à l'encontre des habitants des bidonvilles, dans le cadre du confinement strict mis en place pour lutter l'épidémie de coronavirus.

Peu de temps après, il a été arrêté et accusé d'avoir transgressé les mesures de restriction en se faisant passer pour un journaliste, avant d'être envoyé en prison.

Il a été acquitté et libéré 11 mois plus tard, mais les procureurs ont fait appel.

Le Rwanda, dirigé par Paul Kagame depuis la fin du génocide de 1994 qui a fait 800.000 morts, selon l'ONU, est régulièrement accusé par des ONG de réprimer la liberté d'expression, les critiques et l'opposition politique.

En mars, Human Rights Watch avait exprimé son inquiétude face à l'attitude des autorités contre les personnes utilisant YouTube ou des blogs pour s'exprimer sur des questions parfois controversées.

Selon HRW, au moins huit personnes rapportant ou commentant l'actualité – notamment l'impact des strictes mesures anti-Covid qui ont durement frappé les plus pauvres – avaient été menacées, arrêtées ou poursuivies au cours de l'année écoulée.

En octobre, Yvonne Idamange, mère de quatre enfants, a été condamnée à 15 ans de prison pour incitation à la violence en ligne.

Aimable Karasira, un professeur d'université connu pour sa chaîne YouTube, a aussi été arrêté en juin et inculpé de négationnisme, un crime grave au Rwanda. Il avait accusé le Front patriotique rwandais de Paul Kagame, de bafouer les droits de l'homme.

Toutes les actualités

L'activiste ivoirienne Pulchérie Gbalet a été libérée après 5 mois de prison

Pulchérie Edith Gbalet à Abidjan en Côte d'Ivoire le 12 août 2020.

Pulchérie Gbalet avait été arrêtée le 22 août 2022 après un voyage au Mali où étaient détenus 49 soldats ivoiriens accusés d'être des "mercenaires".

Une figure de la société civile ivoirienne, Pulchérie Gbalet, a annoncé sur sa page Facebook avoir été libérée vendredi soir, après plus de cinq mois de prison pour "entente avec les agents d'une puissance étrangère".

"Merci pour vos prières, votre icône vient d'être libérée", est-il écrit sur sa page Facebook, une libération confirmée par ses proches.

Mme Gbalet, présidente de l'organisation Alternative citoyenne ivoirienne (Aci), avait été arrêtée puis incarcérée le 22 août 2022 à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca).

Une incarcération liée à un voyage au Mali où étaient alors détenus 49 soldats ivoiriens accusés d'être des "mercenaires" par les militaires au pouvoir à Bamako, le gouvernement ivoirien affirmant qu'ils se trouvaient en territoire malien pour le compte de l'ONU.

Trois femmes soldats ont été libérés en septembre, puis les 46 autres soldats début janvier après de longues négociations menées en particulier sous la médiation du Togo.

Mme Gbalet s'était prononcée en faveur d'une "solution diplomatique" pour résoudre la crise, laissant entendre que ce n'était pas celle qui était privilégiée par les autorités ivoiriennes.

Pour ces déclarations, elle avait été accusée "d'entente avec les agents d'une puissance étrangère de nature à nuire à la situation militaire et diplomatique de la Côte d'Ivoire, de manoeuvres de nature à jeter le discrédit sur les institutions et à occasionner des troubles graves à l'ordre public".

Lors de son séjour au Mali, Mme Gbalet avait rencontré des responsables d'ONG et des proches de la junte militaire au pouvoir depuis août 2020 dans ce pays, évoquant avec eux le sort des soldats ivoiriens détenus.

Pulchérie Gbalet, proche de l'opposition au président Alassane Ouattara, avait déjà été incarcérée pendant huit mois entre août 2020 et avril 2021 pour avoir manifesté et appelé à manifester contre la candidature du chef de l'Etat à un nouveau mandat à la présidentielle d'octobre 2020.

Après sa nouvelle incarcération en août dernier, des organisations de défense des droits de l'homme avaient dénoncé son "arrestation irrégulière", ainsi qu'une "atteinte grave à la liberté d’expression".

Droits humains: une experte de l'ONU va se rendre à la prison de Guantanamo

Droits humains: une experte de l'ONU va se rendre à la prison de Guantanamo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:07 0:00

La vice-présidente Harris a pris part aux funérailles de Tyre Nichols

La vice-présidente Harris a pris part aux funérailles de Tyre Nichols
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:12 0:00

A Kinshasa, le pape interpelle ceux qui "tirent les ficelles de la guerre"

A Kinshasa, le pape interpelle ceux qui "tirent les ficelles de la guerre"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:03 0:00

Des leaders des droits civiques aux funérailles de Tyre Nichols à Memphis

Des leaders des droits civiques aux funérailles de Tyre Nichols à Memphis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:04 0:00

Les funérailles de l'Africain-Américain Tyre Nichols ont lieu dans la ville de Memphis en présence de la vice-présidente Kamala Harris. Le passage à tabac mortel du jeune homme de 29 ans par des policiers appartenant à la même communauté a choqué les Etats-Unis.

Voir plus

XS
SM
MD
LG