Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Mali

Un chef djihadiste malien placé sur la liste terroriste américaine

Dialogue entre Dogons et Peuls, Koro, région de Mopti, Mali.

Les Etats-Unis ont placé jeudi sur leur liste terroriste Amadou Koufa, le chef d'un groupe djihadiste malien affilié à Al-Qaïda accusé d'avoir mené de multiples attaques dans le centre du pays.

Amadou Koufa, un prédicateur membre de la communauté peule, est le chef de la "katiba Macina", active dans la région au nom du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), principale alliance djihadiste du Sahel.

Issu d'une famille pauvre de la région de Mopti, Amadou Koufa recrute en priorité au sein des Peuls, dont il se pose en défenseur. Depuis 2015, les affrontements se sont multipliés entre cette communauté d'éleveurs nomades et les ethnies bambara et dogon, pratiquant essentiellement l'agriculture, qui ont créé leurs "groupes d'autodéfense".

Selon le département d'Etat, le GSIM est responsable de la mort de plus de 500 civils depuis deux ans. L'alliance, créée en 2017 et placée l'année dernière sur la liste terroriste américaine, est responsable de la mort de plus de 500 civils depuis 2017. Parmi les attaques figure une action simultanée contre l'état-major général des armées du Burkina Faso et l'ambassade de France à Ouagadougou en mars 2018 (8 morts et 85 blessés).

La décision américaine intervient deux jours après l'annonce de la mort d'un des principaux responsables du GSIM, le Marocain Ali Maychou. Considéré comme le numéro deux de l'alliance, il a été tué par les forces françaises au Mali début octobre, selon la ministre française des Armées, Florence Parly.

Maychou était "le deuxième terroriste le plus recherché au Sahel" derrière le chef du GSIM Iyad ag Ghali, a souligné à l'AFP Mme Parly.

Le secrétaire d'Etat Mike Pompeo a salué l'opération militaire française, assurant qu'il fallait "rechercher et détruire les terroristes où qu'ils se trouvent".

Selon un responsable de la diplomatie américaine, la progression d'Al-Qaïda et du groupe Etat islamique (EI), également actif dans la région, est un défi majeur dans la région.

Le nord du Mali était tombé en 2012 sous la coupe des djihadistes, en grande partie dispersés par une intervention militaire lancée en janvier 2013 à l'initiative de la France, qui se poursuit. Mais des zones entières du pays échappent au contrôle des forces maliennes, françaises et de l'ONU et les pays du Sahel, parmi les plus pauvres au monde, semblent incapables d'enrayer les attaques des djihadistes qui visent désormais le centre et le sud du Mali et les pays voisins.

Avec AFP

Toutes les actualités

Les femmes en conclave à Bamako pour un retour de la paix

Les femmes en conclave à Bamako pour un retour de la paix
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:49 0:00

Présidentielle malienne en février 2022: "les inquiétudes sont fondées", selon David Dembele

Présidentielle malienne en février 2022: "les inquiétudes sont fondées", selon David Dembele
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:23 0:00

La sécurité se dégrade au nord et à l’est du Burkina

Les soldats burkinabè affrontent au quotidien les assauts des terroristes Dori, le 8 avril 2021. (VOA/Kader Traoré)

La situation sécuritaire semble se détériorer au Burkina Faso avec une recrudescence des attaques terroristes sur la partie Est et Nord du pays. La situation a poussé le Conseil d’information et de suivi des actions du gouvernement à faire une sortie pour proposer des pistes de solution.

Après une accalmie, les actions imputées aux groupes terroristes se sont accrues au Burkina avec des attaques dans toute la zone du Sahel et de l’Est. Une situation qui endeuille les communautés vivant dans ces régions, malgré la présence des forces de défense et de sécurité, et renforcée par endroit par les volontaires pour la défense de la patrie (VDP).

Selon le CISAG, une institution indépendante d’information et de suivi des actions du gouvernement, la recrudescence des activités des terroristes est à craindre.

"Depuis 4 à 5 mois, nous avons vu une recrudescence de l’activité des terroristes, ce qui fait que ça devient très inquiétant. On ne peut pas faire 10 jours sans voir nos soldats, nos VDP ou nos vaillantes populations mourir sous les balles assassines des terroristes", a indiqué le président du CISAG, Issiaka Ouédraogo.

La question que certains se posent est de savoir si les soldats ne sont pas fatigués de se battre contre un ennemi sans visage.

Chérif Sy, le ministre de la Défense, vient de rentrer d’une tournée dans les casernes de Dori, Djibo, Gorom-Gorom et bien d’autres localités.

Il soutient que le moral des soldats ont toujours haut.

"Au-delà des difficultés traditionnelles qui nous ont été exposées, nous avons constaté que le moral des troupes est grand et nous avons été aussi surpris par une revendication à la fois sur la résilience des populations, mais à la fois des forces de défense et de sécurité", a-t-il dit à la fin de sa tournée.

Comme solution pour ramener l’accalmie au Nord et à l’Est, le CISAG a sa petite idée.

"La première, est le recrutement des soldats. Nous avons demandé à ce que l’on puisse recruter assez d’hommes de rang contre ce phénomène-là. On sait que le gouvernement fait des efforts, mais c’est de propositions en propositions que l’on viendra à bout de ce phénomène", a suggéré Louis Wendkouni Ouédraogo, le chargé des questions publiques.

Le conseil d’information et de suivi des actions du gouvernement espère une augmentation des troupes du terrain pour venir à bout du terrorisme.

La situation sécuritaire semble se détériorer au Faso
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:08 0:00

A travers le festival du Wassoulou, Oumou Sangaré prône l'entente communautaire

A travers le festival du Wassoulou, Oumou Sangaré prône l'entente communautaire
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:11 0:00

Sahel: "l'approche militaire a échoué", selon Assitan Diallo

Sahel: "l'approche militaire a échoué", selon Assitan Diallo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:52 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG