Liens d'accessibilité

Porochenko promet un référendum rapide sur l'adhésion ukrainienne à l'Otan et l'UE


Le président ukrainien Petro Poroshenk, à droite, serrant la main à un commissaire européen( photo d'archives)

Le président ukrainien Petro Porochenko a annoncé vendredi la tenue "dans un futur très proche" de référendums sur l'adhésion à l'Union européenne et l'Otan, se disant convaincu que le "oui" l'emportera, ce qui devrait encore dégrader ses relations avec Moscou.

"Dans un futur très proche en Ukraine, des référendums seront organisés" sur l'adhésion à l'Union européenne et l'Otan, a déclaré vendredi dans un discours M. Porochenko, sans donner de date précise.

"Je suis convaincu que le peuple ukrainien soutient mon initiative", a-t-il assuré, promettant un résultat "nettement positif" pour le référendum sur l'adhésion à l'Union européenne et qualifiant son pays de "fermement engagé dans le processus d'intégration euro-atlantique".

Selon un sondage réalisé fin octobre et début novembre par trois instituts ukrainiens, 56% des Ukrainiens sont favorables à une entrée dans l'UE. Environ 43% d'entre eux se prononcent pour l'adhésion à l'Otan, 33% étant contre et 13% ne se prononçant pas.

L'Ukraine exprime l'envie de rejoindre l'Otan depuis qu'un gouvernement pro-occidental a été constitué en février 2014 après le soulèvement du Maïdan, l'annexion le mois suivant de la Crimée par la Russie et le déclenchement d'un conflit meurtrier dans l'Est séparatiste.

Kiev a déjà signé un accord d'association avec l'UE facilitant surtout les échanges commerciaux et obtenu un régime d'exemption de visas vers la plupart des pays de l'Union. Souvent vu comme un prélude à une éventuelle adhésion, cet accord est entré en vigueur le 1er septembre.

Pour autant, Bruxelles se montre réticent face aux aspirations européennes de l'Ukraine, ex-république soviétique de plus de 40 millions d'habitants qui espère pouvoir déposer en 2020 une demande formelle d'adhésion malgré le conflit en cours qui a fait plus de 10.000 morts depuis avril 2014.

De son côté, sa voisine la Russie n'a eu de cesse de son côté de dénoncer le rapprochement de l'Otan de ses frontières et voit aussi d'un mauvais oeil l'accord d'association entre Kiev et Bruxelles, ainsi que toute éventuelle adhésion de l'Ukraine à l'UE.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG