Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles
RDC

Tshisekedi nomme des policiers pour remplacer les maires civils à Bunia, Goma, Beni et Butembo


Le président congolais Felix Tshisekedi donne un discours aux funérailles d'État du défunt président tchadien Idriss Deby Itno, à N'Djamena, le 23 avril 2021.

Le président Félix Tshisekedi a nommé des officiers de police pour remplacer les maires civils à la tête des principales villes des provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), sous état de siège depuis trois semaines.

Huit officiers supérieurs de la police ont été nommés maires et maires adjoints des villes de Bunia (en Ituri), de Goma, Beni, Butembo (Nord-Kivu), selon une ordonnance présidentielle lue à la télévision publique.

Le 6 mai, le président Tshisekedi a proclamé pour une durée de 30 jours (renouvelable par quinzaine), l'état de siège en Ituri et au Nord-Kivu, où sévissent d'innombrables milices et groupes armés.

Des gouverneurs militaires y ont ensuite été nommés pour remplacer les gouverneurs civils de ces deux provinces.

La nomination de militaires à la tête de ces entités a néanmoins suscité les inquiétudes des défenseurs des droits de l'homme, craignant des exactions dont sont coutumiers certains soldats des Forces armées de la RDC (FARDC). Peu d'incidents de ce genre, ou en tout cas pas plus que d'habitude, ont été depuis lors rapportés.

La façade orientale de la RDC est en proie à des violences depuis près de 25 ans. Des dizaines de groupes armés de taille variable y sont encore actifs - 122, d'après un groupe d'experts du Baromètre sécuritaire du Kivu (KST).

XS
SM
MD
LG