Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Trois morts dans des violences avant la présidentielle


Le bus de la presse incendié, au Sénégal, le 11 fevrier 2019. (VOA/Seydina Aba Gueye)

Au Sénégal, trois personnes ont perdu la vie dans la région de Tambacounda, 500km au sud-est de Dakar, dans des affrontements entre des militants de la majorité présidentielle "Benno Bokk Yaakar" et ceux du candidat Issa Sall du Parti de l'unité et du Rassemblement.

Dimanche, une querelle d'affichages a éclaté entre militants du Parti de l'unité et du Rassemblement du candidat Issa Sall et ceux de la coalition Benno Bokk Yaakar du président sortant Macky Sall.

La querelle a dégénéré en affrontement et un jeune militant de la coalition au pouvoir a été mortellement poignardé par la garde rapprochée du candidat Issa Sall.

Trois morts dans des violences avant la présidentielle
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:11 0:00

A l'annonce de sa mort, des jeunes de Tambabacounda ont manifesté leur mécontentement en mettant en place des barricades. Certains militants de Benno Bokk Yaakar barrent la route nationale avec leurs motos et attaquent le convoi du candidat du Parti de l'unité et du Rassemblement.

Un des chauffeurs du convoi a foncé sur les jeunes conducteurs de motos, entrainant la mort de deux d'entre eux, portant ainsi le bilan à trois morts. Plusieurs blessés ont aussi été enregistrés, dont deux graves, parmi les journalistes.

Le bus de la presse, un minibus et 2 véhicules du convoi du candidat Issa Sall ont été incendiés tout comme la maison où les journalistes ont trouvé refuge.

Alors que sa garde rapprochée est incriminée, le candidat Issa Sall accuse l'Etat d'avoir failli au plan sécuritaire. De son côté, le ministre de l'Intérieur a annoncé l'ouverture d'une enquête pour faire la lumière sur ces violences meurtrières.

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG