Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Tensions autour d'une source naturelle d'eau au Cap


FILE - The Theewaterskloof Dam, une source clef pour l'eau de la ville du Cap le 16 avril 2017.

Altercation, embouteillages, nuisances sonores : des tensions ont éclaté dans la mégapole sud-africaine du Cap autour d'une source où des habitants viennent s'approvisionner en eau pour cause de sécheresse, a reconnu la municipalité mercredi.

"Au début de la semaine, un conflit physique a éclaté et une personne a été arrêtée par la police" au niveau de la source de Newlands Spring, dans le sud-est du Cap, a annoncé la municipalité dans un communiqué.

"Les quartiers alentours, et en particulier la maison de retraite adjacente, sont aussi particulièrement touchés" par cette recrudescence d'activité, a-t-elle ajouté.

"La circulation et le bruit des véhicules et des personnes qui se rendent sur le site à toute heure du jour et de la nuit sont sources de nombreuses plaintes", a-t-elle expliqué.

Pour tenter de réduire les nuisances et éviter les débordements, le site ne sera désormais plus accessible que de 07h00 à 22h00, le volume d'eau collecté limité à 25 litres par visite et la source gardée 24 heures sur 24 pour éviter des débordements.

Le Cap, deuxième ville d'Afrique du Sud, est frappée par sa pire sécheresse depuis un siècle. Les réserves d'eau sont au plus bas, au point que les robinets pourraient être à secs à compter du 16 avril, baptisé le "Jour Zéro".

>> Lire aussi : Vent de panique au Cap menacé d'être privé d'eau

Cette date fatidique fluctue d'une semaine à l'autre en fonction de la consommation d'eau des 4 millions d'habitants du Cap. Fixée la semaine dernière au 12 avril, elle vient d'être reportée au 16.

A compter de jeudi, les Captoniens, déjà soumis à de fortes restrictions à la consommation d'eau, sont appelés à réduire d'environ 40% leur consommation quotidienne. Ils ne devront plus consommer que 50 litres par jour et par personne, soit l'équivalent d'une douche quotidienne de trois minutes.

Sur des panneaux publicitaires, à la télévision, à la radio, les habitants reçoivent de multiples conseils pratiques: recyclage de l'eau de vaisselle et des douches, recours limité à l'usage de la chasse d'eau...

Si le "Jour zéro" se produit, les habitants du Cap devront se ravitailler à 200 points de collecte d'eau, où ils recevront 25 litres par jour et par personne. Ce scénario suscite de fortes inquiétudes.

Toute l'Afrique australe a subi ces dernières années une forte sécheresse, aggravée par le phénomène météorologique cyclique El Niño. Les pluies des derniers mois ont permis à l'essentiel de la région de refaire ses précieuses réserves d'eau.

La région du Cap a toutefois fait exception, elle qui reçoit l'essentiel de ses précipitations de mai à août.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG