Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Monde

Succession de Ban Ki-moon: Antonio Guterres en tête après un premier vote

Le candidat au poste de Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, ancien Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, prononce son allocution daux Nations unies, le 12 avril, 2016.

Dans ce scrutin secret organisé au Conseil de sécurité, l'ancien Haut commissaire aux réfugiés de l'ONU a devancé de peu l'ex-président slovène Danilo Turk, parmi 12 candidats en lice.

Le Portugais Antonio Guterres est arrivé en tête des candidats à la succession de Ban Ki-moon comme secrétaire général de l'ONU lors d'un premier vote jeudi, selon des diplomates.

Dans ce scrutin secret organisé au Conseil de sécurité, l'ancien Haut commissaire aux réfugiés de l'ONU a devancé de peu l'ex-président slovène Danilo Turk, parmi 12 candidats en lice.

Chacun des 15 ambassadeurs du Conseil devait assigner à chaque candidat une des trois mentions suivantes: "encourage", "décourage" ou "sans opinion".

M. Guterres, ancien Premier ministre socialiste du Portugal de 1995 à 2002, a obtenu douze encouragements et trois "sans opinion".

M. Turk a eu onze encouragements mais deux pays l'ont "découragé".

M. Guterres, 67 ans, avait fait forte impression lors d'auditions organisées par l'Assemblée générale pour les candidats.

A son poste de Haut commissaire aux réfugiés (2005-2015), il avait dû affronter la plus grave crise de migration en Europe depuis la Seconde guerre mondiale. Il parle couramment anglais, français et espagnol.

Désormais, "Guterres est l'homme à battre", a déclaré à l'AFP un diplomate du Conseil. "Il s'en est très bien tiré (..) cela confirme sa performance dans les auditions".

Danilo Turk, 64 ans, ancien président slovène de 2007 à 2012, connait parfaitement les rouages des Nations unies pour avoir été le premier ambassadeur de son pays à l'ONU en 1992, puis secrétaire général adjoint aux Affaires politiques jusqu'en 2005.

D'autres candidats de premier plan ont déçu: la patronne de l'Unesco Irina Bokova arrive troisième en nombre d'encouragements (neuf) -- a égalité avec Vuk Jeremic (Serbie) et Srgjan Kerim (Macédoine) -- juste devant l'ex-Première ministre néo-zélandaise Helen Clark (huit encouragements).

La ministre argentine des Affaires étrangères Susana Malcorra et son homologue slovaque Miroslav Lajcak suivent à distance. En queue de peloton on trouve les représentants du Montenegro (Igor Luksic) et de Moldavie (Natalia Gherman) ainsi que la Costaricaine Christiana Figueres.

Vesna Pusic, ministre croate des Affaires étrangères, ferme la marche, avec onze votes l'incitant à abandonner la course.

- Promouvoir une femme -

Même si ce tour de scrutin informel à bulletins secrets a fait un premier tri, d'autres seront nécessaires pour dégager un consensus autour d'un candidat.

Il faudra aussi compter avec le droit de veto dont disposent les cinq membres permanents du Conseil (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Chine, Russie). Ceux-ci peuvent encore bloquer un candidat, même bien placé.

Le choix final sera transmis à l'Assemblée générale, qui devrait l'entériner en septembre ou octobre. M. Ban quitte son poste à la fin de l'année.

Un nouveau tour de scrutin devrait être organisé la semaine prochaine.

Selon des diplomates, les résultats du vote de jeudi ont été plus tranchés que prévu, certains candidats se détachant nettement alors que d'autres s'effondraient.

Il s'agit, expliquait l'ambassadeur britannique Matthew Rycroft avant le vote, de parvenir "à un nombre raisonnable (de candidats) en incitant les moins bien placés à abandonner la course".

Parmi les six hommes et six femmes en compétition, huit viennent d'Europe de l'Est.

La tradition voudrait que le poste revienne à cette région, la seule à ne pas encore avoir eu de secrétaire général.

Des voix se sont élevées aussi pour promouvoir une femme, ce qui serait une première après huit secrétaires généraux masculins.

A son arrivée au Conseil, l'ambassadrice américaine Samantha Power avait tracé le portrait-robot du futur diplomate en chef: "quelqu'un doté de grandes qualités de dirigeant, d'une grande compétence de gestionnaire, attaché à la justice et aux principes des Nations unies".

"Choisir le meilleur dirigeant possible (..) est d'autant plus important (..) qu'il y a tant à faire", a-t-elle ajouté en mentionnant la lutte contre le terrorisme, le changement climatique ou la gestion des quelque 100.000 Casques bleus "pour s'assurer qu'ils soient au service des civils".

La crédibilité de l'ONU a été entachée par des accusations de viols portées contre ses Casques bleus en Afrique et la poursuite de conflits meurtriers en Syrie ou au Soudan du Sud.

L'ambassadeur britannique Matthew Rycroft a plaidé pour "un secrétaire général fort". Son homologue français François Delattre a comparé cette sélection "à celle du pape, la fumée noire ou blanche en moins". Il a aussi rappelé que pour Paris, le patron de l'ONU devait parler français.

Avec AFP

Toutes les actualités

Plus d'un million de décès liés au coronavirus dans le monde

Des travailleurs déplacent un cercueil vers un site d'inhumation des victimes du coronavirus au cimetière de Keputih à Surabaya, en Indonésie, le 15 juillet 2020. (Photo by Juni Kriswanto / AFP)

La maladie COVID-19 a tué plus d’un million de personnes à travers le monde, selon un décompte de Reuters actualisé mardi.

Le nombre de décès dus au nouveau coronavirus cette année est désormais deux fois plus élevé que le nombre de personnes qui meurent chaque année du paludisme.

Le taux de mortalité a augmenté ces dernières semaines en raison de la recrudescence des infections dans plusieurs pays.

"Notre monde a atteint une étape angoissante", a déclaré le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, dans un communiqué.

Coronavirus: plus d'un million de morts dans le monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:11 0:00


Il n'a fallu que trois mois pour que le nombre de décès liés à la maladie COVID-19 double, passant d'un demi-million à un million, un taux de mortalité en accélération depuis que le premier décès a été enregistré en Chine début janvier.

Plus de 5 400 personnes meurent dans le monde toutes les 24 heures, selon les calculs de Reuters. Cela équivaut à environ 226 personnes par heure, soit une personne toutes les 16 secondes.

Les États-Unis restent le pays le plus touché, avec 7,1 millions d'infections et plus de 205 000 morts.

La semaine dernière, l’Organisation mondiale de la santé avait noté une diminution globale des infections en Afrique.

100 millions de doses de vaccins en plus pour les pays pauvres

Des chercheurs travaillent sur un vaccin contre le nouveau coronavirus COVID-19 au laboratoire de recherche de l'Université de Copenhague, au Danemark, le 23 mars 2020.

Cent millions de doses supplémentaires de futurs vaccins contre le Covid-19 ont été réservées pour les pays pauvres, a annoncé mardi l'Alliance pour les vaccins (Gavi) qui collabore avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Début août, Gavi et la Fondation Bill & Melinda Gate avait déjà annoncé une collaboration avec le Serum Institute of India (SII), le plus grand fabricant mondial de vaccins en volume, pour livrer 100 millions de doses.

Les vaccins seront vendus à un prix maximal de 3 dollars par dose, avec la possibilité d'en obtenir plus.

Mis au point par les laboratoires pharmaceutiques suédo-britannique AstraZeneca et américain Novavax, ils seront ensuite fabriqués par le SII qui les reversera à la coalition contre le coronavirus lancée par l'OMS et baptisée Covax (Covid-19 Vaccine Global Access; accès mondial au vaccin contre le Covid-19).

Cette collaboration va permettre à l'institut indien d'augmenter dès à présent sa capacité de production afin que, une fois qu'un ou plusieurs vaccins auront obtenu l'approbation réglementaire et le feu vert de l'OMS, les doses puissent être distribuées dans les pays à faibles et moyens revenus pas avant le premier semestre 2021.

Dans le cadre de cette collaboration, le potentiel vaccin d'AstraZeneca sera mis à la disposition de 61 pays, tandis que celui de Novavax sera disponible pour l'ensemble des 92 pays soutenus par le mécanisme Covax.

"Aucun pays, riche ou pauvre, ne doit être laissé en queue de peloton en ce qui concerne les vaccins contre le Covid-19", a affirmé dans un communiqué le Dr Seth Berkley, directeur général de Gavi.

"A ce stade, il est important que les gouvernements, les institutions sanitaires et financières mondiales des secteurs publics et privés s'unissent pour veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte", a renchéri le directeur général du SII, Adar Poonawalla.

Le mécanisme Covax fait partie du dispositif international créé par l'ONU pour accélérer l'accès équitable aux outils de lutte contre le Covid-19, l'Accélérateur ACT. L'ONU n'a toutefois reçu que 3 milliards de dollars sur les 38 milliards demandés.

En Californie, un gadget pour détecter le Covid-19 dans l’haleine
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:33 0:00

Dans ce cadre, AstraZeneca s'est engagé en juin à distribuer 300 millions de doses à Gavi - en plus de l'accord conclu via l'institut indien.

L'OMS s'est fixé comme objectif de disposer de 2 milliards de doses de vaccins d'ici à la fin de 2021, alors que la pandémie du nouveau coronavirus a fait plus d'un millions de morts dans le monde depuis que les premiers cas sont apparus fin décembre en Chine.

Coronavirus: plus d'un million de morts dans le monde

Coronavirus: plus d'un million de morts dans le monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:11 0:00

Arménie-Azerbaïdjan: 27 soldats séparatistes ont été tués dans les combats

Arménie-Azerbaïdjan: 27 soldats séparatistes ont été tués dans les combats
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:10 0:00

Minute Éco: restructuration de la dette angolaise et début de la Transgabonaise

Minute Éco: restructuration de la dette angolaise et début de la Transgabonaise
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:33 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG