Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Tchad

Six braconniers présumés arrêtés au Tchad

Les six braconniers présumés arrêtés au Tchad, à N’Djamena, le 26 août 2019. (VOA/André Kodmadjingar).

Au Tchad, six auteurs présumés ont été appréhendés par les éléments de la lutte anti-braconnage et remis à la justice.

Les éléphants sont menacés quotidiennement par les braconniers. Rien que ce mois d’août, neuf éléphants ont été abattus dans la réserve de Binder, département du Lac Léré, dans le sud du pays.

Les éléphants menacés quotidiennement par les braconniers au Tchad
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:29 0:00

Il a fallu une lutte âpre pour que ces présumés braconniers tombent dans les mailles du service forestier. Le 6 août dernier, une patrouille des éléments de la lutte anti-baronnage a eu un accrochage avec ces présumés braconniers dans la zone de Binder.

Ils se sont retranchés dans la forêt difficile d’accès, laissant derrière eux des armes de guerre et quelques matériels, témoigne le colonel Hamit Hissein, commandant de la garde forestière et faunique.

Colonel Hamit Hissein, commandant de la garde forestière et faunique à N’Djamena, le 26 août 2019. (VOA/André Kodmadjingar).
Colonel Hamit Hissein, commandant de la garde forestière et faunique à N’Djamena, le 26 août 2019. (VOA/André Kodmadjingar).

Pour lui, l’opération a été vraiment minutieuses, et "il n’y a pas de mort, ni de blessé". Car poursuit-il, "les agents sont mentalement et psychologiquement préparés".

Aidée par la population locale, l’opération a été une réussite à 100%. "Il faut que cette pratique s’arrête", avertit le colonel Hamit.

Les éléments de la lutte contre le braconnage ont changé de stratégie. Ils se sont déguisés en civils pour mettre la main sur six personnes : trois braconniers présumés et trois complices.

Ces braconniers sont accusés d’avoir tués 9 éléphants. Ils étaient en possession de 17 défenses d’éléphants, deux armes de pointes, quatre chargeurs et 93 munitions.

Le lieutenant Doba Vipère à N’Djamena, le 26 août 2019. (VOA/André Kodmadjingar).
Le lieutenant Doba Vipère à N’Djamena, le 26 août 2019. (VOA/André Kodmadjingar).

Le Lieutenant Doba Vipère, qui a mené l’opération, rapporte que son équipe a déguisé une personne en commerçant.

A travers des contacts téléphoniques, elle a réussi à mettre ce commerçant déguisé en contact avec les braconniers à qui il a fait part de son intention d'acheter des défenses d’éléphant. C’est ainsi que l’enquête a été menée jusqu’à Pala, où elle a permis de " mettre la main sur ces ennemies de la nature", precise le lieutenant.

Expliquant leur mécanisme d’opération, le lieutenant Doba, affirme que ces braconniers présumés "viennent souvent sur des chevaux dans la zone", et envoient quelqu’un "suivre les traces des éléphants dans leur pâturage". Dès que la personne les localise, les braconniers passent à l'action.

Brahim Mahamat Djamalladine félicitant les agents de lutte anti-braconniers, à N’Djamena, le 26 août 2019. (VOA/André Kodmadjingar).
Brahim Mahamat Djamalladine félicitant les agents de lutte anti-braconniers, à N’Djamena, le 26 août 2019. (VOA/André Kodmadjingar).

Pour le ministre en charge de l’Environnement Brahim Mahamat Djamalladine, l’application de la loi pour ce cas d’espèce, doit être de rigueur.

Le procureur de la République Youssouf Tom a promis que ces présumés braconniers seront jugés conformément à la loi 14 de 2008 portant régime des forêts, de la faune et des ressources halieutiques, qui protège et réprime tout acte portant atteinte à l’environnement.

Youssouf Tom procureur de la république, à N’Djamena, le 26 août 2019. (VOA/André Kodmadjingar).
Youssouf Tom procureur de la république, à N’Djamena, le 26 août 2019. (VOA/André Kodmadjingar).

"Nous leur ferons subir la rigueur de la loi pour que tous ceux qui tenteront d’emprunter cette voie soit dissuadés", a promis le procureur de la République.

"Les activités de braconnage contribuent à financer le terrorisme", a-t-il dit. Pour lui, les autorités "n’ont pas révélé l’identité des gens qui achètent pour aller les vendre à l’extérieur, mais la suite de l’enquête le déterminera".

En moins de deux ans, une trentaine d’éléphants, espèces protégées, ont été tués par des braconniers au Tchad.

Toutes les actualités

La tentative d'interpellation d'un opposant tchadien vire au drame: 2 morts

Le siège du parti UNDR de l’opposant Saleh Kebzabo investi par les éléments du GMIP (groupement mobile d’intervention de la police), le 31 octobre 2020. Le 28 février 2021, une tentative d'interpellation a viré au drame au domicile d'un autre opposant, Yaya Dillo Djerou.

Au moins deux personnes ont été tuées et cinq autres blessées dimanche dans la capitale tchadienne N'Djamena dans des échanges de tirs au cours d'une tentative d'interpellation d'un opposant candidat déclaré à la présidentielle du 11 avril, a annoncé le gouvernement dans un communiqué.

"Il y a eu deux morts et cinq blessés dont trois parmi les forces de l'ordre", lors d'une tentative d'interpeller l'opposant Yaya Dillo Djerou à son domicile, a indiqué Chérif Mahamat Zene, porte-parole du gouvernement.

Pour l'heure, l'identité des victimes n'a pas été confirmée par les autorités. Mais d''après la journaliste Hawa Séméga, les deux victimes sont la mère et le fils de Yaya Dillo Djerou.

"Les forces de défense et de sécurité (...) ayant essuyé des tirs d'armes" venant du domicile de l'opposant, elles "n'ont pas eu d'autres choix que de riposter en légitime défense", a-t-il affirmé.

"Le gouvernement condamne avec la dernière énergie cette rébellion armée au cœur de la capitale, qui n’est qu’une tentative de déstabilisation des institutions de l’État fomentée de longue date", a accusé le porte-parole.

Dans la nuit, Yaya Dillo, un ancien chef rebelle devenu ministre après avoir rallié le président Idriss Déby Itno, a indiqué sur sa page Facebook que sa maison à N'Djamena était encerclée par l'armée et la police.

"Ils viennent de tuer ma mère et plusieurs de mes parents", a-t-il dit quelques minutes plus tard. "Un blindé a enfoncé ma porte principale. La lutte pour la justice doit continuer pour sauver notre pays. (...) Mes chers compatriotes levons nous!", a-t-il ajouté, dans un dernier post publié au lever du jour.

Ces informations n'ont pu être confirmées de source indépendante et les autorités n'ont pour l'heure pas donné suite aux sollicitations de l'AFP. De même, dimanche en milieu d'après-midi, il était impossible de savoir si M. Dillo avait été arrêté.

Internet et les réseaux téléphoniques étaient très perturbés à N'Djamena. Des blindés et militaires quadrillaient les axes menant au domicile de Yaya Dillo, dans le quartier Karkadjiye, dans la commune du 5ème arrondissement, a constaté l'AFP.

M. Dillo est sous le coup de deux mandats d'arrêt, après avoir été visé par une plainte pour diffamation et injures à l'encontre de la Première dame Hinda Déby Itno. Il avait notamment dénoncé une convention signée entre l'épouse du chef de l'Etat et le gouvernement dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus.

"Suite à un refus systématique depuis 48 heures de Monsieur Yaya Dillo, appuyé d’un groupe de personnes armées, de répondre à deux mandats judiciaires", celui-ci "a vertement défié l’autorité de l’État en opposant une résistance armée", a justifié le porte-parole du gouvernement.

Sensibilisation à N'Djamena sur l’importance de l’acte de naissance

Sensibilisation à N'Djamena sur l’importance de l’acte de naissance
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:57 0:00

G5 Sahel: "l'heure est à l'action"

G5 Sahel: "l'heure est à l'action"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:54 0:00

35 morts dans des affrontements entre éleveurs et agriculteurs tchadiens

35 morts dans des affrontements entre éleveurs et agriculteurs tchadiens
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Sahel: le Tchad va envoyer des renforts

Sahel: le Tchad va envoyer des renforts
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:40 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG