Liens d'accessibilité

Séoul achèvera finalement deux réacteurs nucléaires partiellement construits


Un missile balistique Hyunmoo II tiré lors d’exercices militaires en Corée du Sud, 4 septembre 2017.

La Corée du Sud a décidé vendredi de terminer la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires, après des mois de débats enflammés sur une potentielle sortie graduelle de l'atome.

Une commission indépendante a recommandé, après avoir interrogé 471 personnes, de terminer la construction des réacteurs Shin Kori-5 et Shin Kori-6, dans la ville méridionale d'Ulsan.

"Nous recommandons la reprise (du chantier) des deux réacteurs", a déclaré dans un communiqué le président de la commission Kim Ji-Hyung.

Alors que 30% des travaux étaient faits, le chantier avait été suspendu en juillet, au moment où le débat faisait rage sur l'opportunité de sortir du nucléaire en raison des risques inhérents à cette source d'énergie.

Le nouveau président sud-coréen Moon Jae-In avait promis en juin de renoncer aux projets de nouveaux réacteurs nucléaires.

Le chef de l'Etat issu du centre-gauche avait fait campagne en promettant une sortie graduelle du nucléaire et le développement du solaire et de l'éolien.

Au vu du tollé suscité par la perspective d'un abandon des chantiers déjà lancés, le gouvernement avait finalement décidé de s'en remettre à une commission indépendante chargée d'interroger un large éventail de la population.

Environ 1.600 milliards de wons (1,2 milliard d'euros) ont déjà été dépensés dans les projets Shin Kori-5 et Shin Kori-6.

Quatre autres chantiers de réacteurs sont quasiment terminés en Corée du Sud, qui compte 24 réacteurs en service. Le nucléaire fournit 30% de l'énergie consommée en Corée du Sud.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG