Liens d'accessibilité

Plainte pour malversation contre un proche de l'ex-président de Sao Tomé


Evaristo de Carvalho, président du Sao Tomé-et-Principe, août 2007

Une plainte a été déposée contre un proche de Victor Tavares Monteiro, soupçonné de malversation à l'occasion d'une visite début 2014 du président de Taiwan dans l'archipel africain.

A l'occasion de cette visite du président Ma Ying-jeou, Taiwan avait débloqué "569.896 dollars" en faveur de Sao Tomé pour l'achat de véhicules, indique un communiqué de la présidence. "Les voitures n´ont pas été acquise en totalité, et seule une partie du montant débloqué été utilisée", ajoute le communiqué.

Le cabinet du nouveau président Evaristo Carvalho a annoncé qu'il soumettait au parquet une demande de procédure à l'encontre de Victor Tavares Monteiro, directeur de cabinet de l'ex-président Manuel Pinto da Costa.

L'ex-haut fonctionnaire s'est défendu en affirmant que la somme avait bien été utilisée pour l'acquisition de voitures afin de renforcer les capacités logistiques de ce petit pays de quelque 200.000 habitants.

M. Carvalho, proche du Premier ministre Patrice Trovoada, a été élu président en août dernier contre M. Pinto da Costa qui avait boycotté le second tour en dénonçant des fraudes.

La victoire de M. Carvalho a permis à M. Trovoada et son parti de l'Action démocratique indépendante (ADI) de conforter son statut d'homme fort de l'archipel.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG