Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Saadi Kadhafi acquitté pour le meurtre d'un entraîneur en Libye


Saadi Kadhafi, à la prison d'Al-Hadba, à Tripoli, le 10 août 2015.

La Cour d'appel de Tripoli a acquitté Saadi Kadhafi, troisième fils de l'ancien dictateur Mouammar Kadhafi, du meurtre en 2005 d'un entraîneur de football.

"La chambre criminelle de la Cour d’appel de Tripoli a rendu une décision mardi (...) acquittant Saadi Mouammar Kadhafi", accusé notamment "d’homicide volontaire" et d'"atteinte à l’honneur", a indiqué cette source sous couvert de l'anonymat.

Le fils Kadhafi était accusé du meurtre en 2005 de Bachir al-Rayani, ex-footballeur et entraîneur du club de football Al-Ittihad de Tripoli, où évoluait Saadi, qui rêvait de devenir un footballeur de renom.

La source judiciaire a ajouté que le ministère de la Justice avait demandé mercredi au Conseil suprême de la magistrature un état de lieu des autres affaires dans lesquelles est impliqué Saadi Kadhafi.

>> Lire aussi : Un réseau de trafic d'armes à destination de la Libye démantelé en Belgique

Extradé du Niger le 6 mars 2014, Saadi Kadhafi est également jugé, entre autres, pour son implication présumée dans la répression meurtrière de la révolte ayant mis fin au régime de son père Mouammar Kadhafi en 2011, une affaire sans cesse ajournée.

Le fils de M. Rayani, Ali, a dénoncé dans des médias libyens la décision de justice, précisant que sa famille allait faire appel, "jusqu'à ce que justice soit rendue".

"L'affaire est claire: toutes les preuves et les témoignages confirment la responsabilité de Saadi Kadhafi", a dit Ali al-Rayani à la chaine 2018News.

"Comment est-ce possible qu'un criminel dont la culpabilité est confirmé par des preuves tangibles puisse être acquitté? (...) C'est impossible!", s'est-il révolté.

"Nous n'avons pas pu obtenir justice sous le régime de son père, nous l'obtiendrons maintenant, je suis confiant", a-t-il dit.

>> Lire aussi : Le Libanais Ghassan Salamé nommé envoyé de l'ONU en Libye

Sur les sept fils de Kadhafi, trois sont morts pendant la révolution, de même que leur père, tué par des rebelles en octobre 2011.

Après avoir joué dans des clubs libyens, il avait signé en 2003 au club de Pérouse, en Italie, dont les dirigeants avaient précisé à l'époque avoir répondu à une sollicitation de Silvio Berlusconi, ancien président du Conseil italien et qui avait des liens étroits avec le régime libyen.

Mais s'il faisait partie de l'effectif, Saadi Kadhafi n'a que très peu foulé les pelouses italiennes, figurant à deux reprises sur le banc des remplaçants. La deuxième saison, il a été suspendu trois mois pour dopage.

Son grand exploit est d'avoir joué 15 minutes contre la Juventus en mai 2004.

En juin 2005, il avait rejoint l'Udinese, pour laquelle il joua 11 minutes, puis l'année suivante la Sampdoria de Gênes, équipe avec laquelle il n'a même pas totalisé 10 minutes de jeu.

Avecc AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG