Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Gabon

Retour prévu samedi au Gabon du président Ali Bongo

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba au 10ème sommet du BRI, à Johannesburg, en Afrique du Sud, le 27 juillet 2018

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba, absent de son pays depuis plus de quatre mois après un accident vasculaire cérébral (AVC) et actuellement en convalescence au Maroc, doit rentrer samedi au Gabon, a indiqué jeudi la présidence.

"Son Excellence, Monsieur le Président de la République, chef de l'État, Ali Bongo Ondimba, quittera le Maroc pour rentrer au Gabon ce samedi 23 mars", a annoncé dans un communiqué le porte-parole de la présidence, Ike Ngouoni.

Il "se réjouit de retourner parmi ses compatriotes", a-t-il ajouté, et "tient à remercier très chaleureusement le Roi du Maroc, Mohammed VI, pour la qualité de son accueil et l'inestimable soutien apporté tout au long de son séjour".

Victime d'un AVC le 24 octobre alors qu'il se trouvait en Arabie saoudite, le chef de l'Etat, en convalescence au Maroc, n'est revenu que deux fois à Libreville, chaque fois moins de 48 heures.

Ce retour intervient alors que depuis quatre mois, l'opposition a plusieurs fois appelé les autorités à saisir la Cour constitutionnelle du pays afin qu'elle déclare une vacance de pouvoir en l'absence du président.

En cas de vacance, le président du Sénat doit assurer un intérim jusqu'à l'organisation d'une élection présidentielle dans un délai maximum de 60 jours.

Fin février, dix personnalités politiques, syndicales et de la société civile ont lancé un ultimatum au pouvoir, fixé au 31 mars pour déclarer la vacance du pouvoir, appelant à "agir" pacifiquement si celle-ci n'est pas déclarée.

En janvier, une tentative de putsch a lieu à Libreville pour dénoncer l'absence du président et vouloir établir "une transition démocratique".

Toutes les actualités

Le directeur du cabinet du président gabonais Ali Bongo devient ministre

Brice Laccruche Alihanga, jusqu'ici directeur du cabinet du président gabonais Ali Bongo Ondimba, est devenu ministre jeudi lors d'un remaniement ministériel, a annoncé jeudi la présidence dans un communiqué.

Le directeur de cabinet a pris de l'importance dans la vie politique gabonaise ces derniers mois alors que le président a été affaibli par un accident vasculaire cérébral (AVC) fin octobre 2018.

M. Laccruche avait multiplié les déplacements dans le pays lors d'une tournée, où il se présentait comme messager du président.

A l'occasion de la dernière étape de cette tournée, le président Bongo avait fait une apparition surprise début octobre, affirmant : "Je suis là et je serai toujours là".

M. Laccruche occupera désormais la position de ministre chargé du suivi de la Stratégie des investissements humains et des objectifs de développement durable.

Page Sports : Aubameyang nouveau capitaine d’Arsenal

Page Sports : Aubameyang nouveau capitaine d’Arsenal
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:38 0:00

"Je serai toujours là" déclare le président gabonais Ali Bongo

"Je serai toujours là" déclare le président gabonais Ali Bongo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:55 0:00

L’économie avec Claire Morin-Gibourg

L’économie avec Claire Morin-Gibourg
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:25 0:00

Bongo préside la rentrée de la Cour constitutionnelle

Ali Bongo Ondimba à Libreville le 5 février 2017.

La nouvelle Cour constitutionnelle du Gabon a prêté serment mardi à Libreville devant le président Ali Bongo Ondimba, de retour d'un séjour à Londres où il suivait des examens médicaux de routine.

Alors que ses apparitions publiques restent rares onze mois après son accident vasculaire cérébral, la présidence avait annoncé début septembre que M. Bongo était en "séjour privé" dans sa résidence londonienne où il suivait "des examens médicaux de routine" mais restait "aux commandes du pays".

Elle réagissait à un article de l'agence Bloomberg qui assurait, selon des sources anonymes, que le président gabonais avait été hospitalisé dans la capitale britannique car son état de santé "s'était détérioré".

Sur les photographies prises mardi par les services de la présidence et diffusées sur les réseaux sociaux, le chef de l'Etat se tient debout aux côtés des neuf juges de la Cour constitutionnelle, dont la présidente, Marie-Madeleine Mborantsuo, qui a été reconduite dans ses fonctions.

En octobre, Ali Bongo Ondimba, réélu en 2016, aura passé dix ans à la tête du Gabon, pays pétrolier d'Afrique centrale où il a succédé à son père, Omar Bongo, qui dirigeait le pays depuis 1967.

Voir plus

XS
SM
MD
LG