Liens d'accessibilité

Reprise de l'aéroport de Tripoli par l'armée du GNA


Des combattants islamistes de la Brigade Misarata tirent en direction de l'aéroport de Tripoli dans une tentative d'arracher le contrôle d'une puissante milice rivale à Tripoli , Libye, 26 juillet 2014.

Une force formée par le Gouvernement libyen d'union nationale (GNA) a annoncé avoir pris possession de l'aéroport de Tripoli détruit en grande partie en 2014, après le départ de groupes armés rivaux qui contrôlaient les lieux.

"C'est le début de la construction de l'État des institutions et de la loi", s'est réjoui le général Najmi al-Nakoua, chef de la jeune Garde présidentielle.

L'aéroport de Tripoli, au sud de la capitale, avait été très endommagé par les combats meurtriers de l'été 2014, à l'issue desquels les milices de Fajr Libya s'étaient emparées de la capitale y installant un gouvernement dirigé par Khalifa Ghweil.

L'aéroport était ainsi contrôlé par des forces loyales à Khalifa Ghweil, qui avait été écarté en avril après la formation du GNA mais refusait depuis de céder son poste.

M. Ghweil avait même annoncé en février la réouverture prochaine de l'aéroport de Tripoli où il a lancé des travaux de reconstruction.

Vendredi dernier, des forces loyales à Khalifa Ghweil ont essayé sans succès de reprendre des positions dans le centre-ville. Les violents combats avec les groupes pro-GNA ont fait plus de 50 morts.

Après l'échec de leur attaque, les forces pro-Ghweil ont quitté progressivement leurs fiefs dans le sud de Tripoli, permettant ainsi au GNA de gagner encore du terrain dans la capitale.

Le général Nakoua a précisé qu'outre l'aéroport, "plusieurs casernes et sites militaires" avaient été remis au GNA.

Il a ajouté la Garde présidentielle avait pour mission de protéger les institutions de l'Etat, les installations stratégiques ainsi que les membres du GNA.

M. Nakoua n'a pas donné de précision sur la force qu'il commande, ajoutant qu'elle était en cours de formation.

Depuis sa prise de fonction en mars 2016, le GNA a réussi à gagner en influence dans la capitale, sous la coupe de dizaines de milices et en proie à une insécurité chronique depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG