Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Affaire des bérets rouges au Mali: deux anciens responsables de l'armee relaxes


Le président de la cour annonce le report du procès d’Amadou Haya Sanogo, l’ex-chef de la junte malienne, et ses 17 coaccusés, a la Cour d’assise, à Sikasso, Mali, 8 décembre 2016 (VOA/Kassim Traoré).

La justice malienne a relaxé un ancien chef d'état-major général des armées et un autre officier, ancien ministre de la Défense et des Anciens combattants de la même époque, accusés d'assassinat de militaires dans une ville du sud du Mali, rapporte le correspondant de VOA Afrique sur place.

Le général Ibrahim Dahirou Dembélé, chef d'état-major général des armées pendant la transition de 2012, n'est plus sous contrôle judiciaire, selon la décision judiciaire.

>> Lire aussi : Le chef de l'ex-junte Amadou Sanogo "prêt" pour son procès au Mali

Le général Yamoussa Camara, ministre de la Défense et des Anciens combattants également sous la transition, bénéficie, quant à lui, de la liberté provisoire.

>> Lire aussi : Le procès de l’ex-chef de la junte malienne renvoyée à février 2017

Mais 14 autres de leurs co-accusés restent en prison, y compris Amadou Haya Sanogo, l’ex-chef de la junte malienne.

Kassim Traore, corespondant à Bamako.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG