Liens d'accessibilité

Charlie Hebdo: première édition post-attaque

Les mesures de sécurité ont été renforcées alors que la première édition post-attaque de Charlie Hebdo en kiosque avec cinq millions d'exemplaires.

.
Voir plus

La police française montent la garde devant l'entrée de la Grande Mosquée de Paris dans le cadre du plan de sécurité du plus haut niveau, "Vigipirate", mis sur pied après les attaques  de la semaine dernière par des militants islamiques, Paris, France, le 14 janvier 2015.
1

La police française montent la garde devant l'entrée de la Grande Mosquée de Paris dans le cadre du plan de sécurité du plus haut niveau, "Vigipirate", mis sur pied après les attaques  de la semaine dernière par des militants islamiques, Paris, France, le 14 janvier 2015.

Des fleurs sont attachées à la clôture de sécurité devant le siège de Charlie Hebdo une semaine après l'attaque sur le journal, Paris, France, le 14 janvier 2015.
2

Des fleurs sont attachées à la clôture de sécurité devant le siège de Charlie Hebdo une semaine après l'attaque sur le journal, Paris, France, le 14 janvier 2015.

Le Premier ministre français Manuel Valls, avec un exemplaire de Charlie Hebdo en mian, quitte la réunion hebdomadaire du cabinet à l'Elysée à Paris, France, le 14 janvier 2015.
3

Le Premier ministre français Manuel Valls, avec un exemplaire de Charlie Hebdo en mian, quitte la réunion hebdomadaire du cabinet à l'Elysée à Paris, France, le 14 janvier 2015.

Des policiers britanniques armés montent la garde près de l'Institut français et de l'école française dans la région South Kensington de Londres, le même jour la nouvelle édition de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo est en vente en France, le 14 janvier 2015.
4

Des policiers britanniques armés montent la garde près de l'Institut français et de l'école française dans la région South Kensington de Londres, le même jour la nouvelle édition de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo est en vente en France, le 14 janvier 2015.

Le président du Bundestag, Norbert Lammert, le président allemand Joachim Gauck, le président du Conseil central des musulmans en Allemagne Aiman Mazyek et la chancelière allemande Angela Merkel, mrachent, bras dans le bras, lors d'une veillée organisée pour les victimes de la fusillade.
5

Le président du Bundestag, Norbert Lammert, le président allemand Joachim Gauck, le président du Conseil central des musulmans en Allemagne Aiman Mazyek et la chancelière allemande Angela Merkel, mrachent, bras dans le bras, lors d'une veillée organisée pour les victimes de la fusillade.

XS
SM
MD
LG