Liens d'accessibilité

Inondations à Kinshasa après de fortes pluies


Un soldat des forces armées congolaises marche sur une route inondée à Sake, dans l'est de la RDC, le 3 décembre 2008. (Photo d'illustration)

Deux personnes au moins sont mortes mardi à Kinshasa dans des inondations provoquée par des pluies diluviennes, selon les autorités de la capitale de la République démocratique du Congo.

"Le bilan provisoire est de deux personnes tuées par les inondations enregistrées à Kinshasa", a déclaré en fin d'après-midi à l'AFP, Thérèse Olenga, porte-parole du gouvernement de la ville-province de Kinshasa.

"Toutes les rivières [de la capitale sont] sorties de leur lit", a ajouté Mme Olenga, indiquant que le bilan définitif de cette catastrophe naturelle devrait être communiqué mercredi après une réunion du gouvernement provincial avec les maires des diverses communes de Kinshasa.

Selon Mme Olenga, les deux victimes, des femmes, ont été tuées à Barumbu dans le nord-est de Kinshasa.

Dans un quartier nord-ouest, des habitants ont indiqué à l'AFP n'avoir pas pu sauver une vendeuse de pain qui a été emportée par une rivière en crue et dont le corps a fini par être repêché en aval.

Les inondations sont fréquentes à Kinshasa, mégapole équatoriale pauvre à l'urbanisation anarchique et pratiquement dépourvue d'infrastructures de voirie. Mais dans les quartiers nord de la ville, la crue a dépassé tout ce que les habitants avaient vu depuis des années.

Fin 2015, plusieurs dizaines de personnes étaient mortes dans une succession de pluies violentes sur la capitale.

Mardi, l'orage, particulièrement violent, a commencé peu avant le lever du jour (05h00 GMT) et a duré une bonne partie de la matinée.

De nombreux habitants se sont retrouvés bloqués chez eux par la montée des eaux.

Dans le quartier déshérité de Ndanu, régulièrement sinistré par les inondations, Guy Kabiena, habitant joint par téléphone s'est plaint d'importants dégâts, "comme d'habitude".

"Quasiment toutes les maisons sont inondées. Sans doute la digue (censée contrer la montée des eaux de la rivière Ndjili) a cédé", a-t-il dit,jugeant probable qu'il y ait de nouveau des morts dans le quartier, comme souvent en pareil cas.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG