Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Ramaphosa promet des réponses après les manifestations violentes à Mahikeng


Le président sud-africain Cyril Ramaphosa s'adresse aux médias en réaction aux manifestations violentes dans la capitale sud-africaine du nord-ouest de Mahikeng, Afrique du Sud, 20 avril 2018.

Le président Cyril Ramaphosa a promis d'agir "aussi vite que possible" pour répondre aux problèmes soulevés par des manifestants protestant contre la corruption et le manque de services publics dans la province du Nord-Ouest.

Depuis plusieurs jours, la ville de Mahikeng, chef-lieu du Nord-Ouest, est le théâtre de pillages et incendies. Vendredi, la police a fait une nouvelle fois usage de balles en caoutchouc pour disperser, en vain, quelques dizaines de manifestants.

Quittant précipitamment un sommet du Commonwealth à Londres, Cyril Ramaphosa s'est rendu vendredi sur place pour rencontrer les membres du parti au pouvoir.

>> Lire aussi : De violentes manifestations en Afrique du Sud contraignent le président à rentrer au pays

Il a lancé un appel au calme et souligné qu'il avait compris que les manifestants exigeaient la démission du Premier ministre régional, membre de l'ANC, ainsi que des mesures contre la corruption et pour une bonne gouvernance.

"Il s'agit de sujets sérieux", qui méritent une consultation en profondeur, au sein du parti et du gouvernement, a promis Cyril Ramaphosa. "Nous allons agir aussi vite que possible pour apporter une réponse à tous les problèmes qui ont été évoqués".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG