Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles
Afrique

Kenya: Raila Odinga choisit une ex-ministre comme colistière


Raila Odinga (à droite), lève le bras de sa nouvelle colistière, Martha Karua (à gauche), à Nairobi le 16 mai 2022.

Le vétéran de la politique kényane Raila Odinga a annoncé lundi avoir choisi l'ancienne ministre de la Justice Martha Karua, surnommée la "dame de fer", pour être sa colistière à l'élection présidentielle du 9 août.

Si ce ticket remporte le scrutin, Martha Karua, avocate de formation aujourd'hui âgée de 64 ans, deviendrait la première femme vice-présidente du Kenya.

"Après des consultations tendues, nous avons décidé que le titulaire de ce poste devait être une femme", a déclaré Raila Odinga, soutenu par le président sortant Uhuru Kenyatta pour ce scrutin à fort enjeu dans la locomotive économique de l'Afrique de l'Est.

"L'histoire nous appelle à combler l'écart entre les sexes dans notre pays (...) L'heure est venue, la dame est venue", a affirmé Odinga.

Martha Karua prononce son discours d'acceptation à Nairobi le 16 mai 2022.
Martha Karua prononce son discours d'acceptation à Nairobi le 16 mai 2022.

Martha Karua, elle-même ancienne candidate à la présidence en 2013, est surnommée "la dame de fer" pour son ascension dans le monde très masculin de la politique kényane.

Cette avocate devenue députée s'est dite "profondément honorée" par cette nomination, "un (grand) moment pour les femmes du Kenya".

Cette annonce intervient au lendemain de celle du vice-président William Ruto, principal rival d'Odinga pour l'élection, d'un ticket avec Rigathi Gachagua, ancien assistant personnel d'Uhuru Kenyatta (2001-2006) devenu un critique féroce du chef de l'Etat.

Martha Karua était une fervente partisane de l'ancien président Mwai Kibaki, défendant notamment sa victoire à la présidentielle de 2007 contestée par Odinga.

Plus de 1.100 personnes étaient mortes dans des violences post-électorales, qui avaient débouché sur un gouvernement d'union nationale avec Odinga comme Premier ministre.

Ministre de la Justice au sein de ce gouvernement, Martha Karua en a démissionné en 2009, invoquant une ingérence dans ses fonctions.

Opposant historique de la politique kényane, Raila Odinga a reçu pour ce scrutin le soutien du parti du président Kenyatta, qui l'a battu en 2013 et 2017 et qui n'a pas le droit de se présenter à un troisième mandat.

William Ruto, qui s'était initialement vu promettre par M. Kenyatta le soutien du parti Jubilee, a été progressivement marginalisé depuis une poignée de main historique entre les deux rivaux en mars 2018.

Le choix du vice-président est un élément capital car les allégeances tribales et communautaires ont régulièrement pesé sur les résultats des précédentes élections.

Originaire du centre du Kenya, Martha Karua est issue de l'ethnie kikuyu.

Depuis son indépendance en 1963, le Kenya a été dirigé uniquement par des présidents des ethnies kikuyu et kalenjin, les première et troisième en nombre dont sont issus, respectivement, MM. Kenyatta et Ruto. Odinga est un Luo, la quatrième.

XS
SM
MD
LG