Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le film kényan "Rafiki" en salles une semaine à Nairobi


La réalisatrice Wanuri Kahiu (G) et les actrices Samantha Mugatsia et Sheila Munyiva au 71ème festival international du film, Cannes, le 9 mai 2018.

Interdit dans son pays au motif qu'il traite de l'homosexualité, le film kényan "Rafiki" pourra être vu pendant sept jours à Nairobi et espérer ainsi être en lice pour les Oscars.

"Je pleure. Je suis dans un aéroport français. Quelle JOIE! Notre constitution est forte! Remerciez la liberté d'expression!!!!", a réagi sur Twitter la réalisatrice Wanuri Kahiu qui entend montrer, à travers son film, une image pop et "joyeuse" de l'Afrique.

En salles à partir de mercredi en France et en Belgique, "Rafiki" sera diffusé dans un cinéma de Nairobi du 23 au 29 septembre, d'après le compte Twitter du film. Pour être sélectionné aux Oscars, un film doit être projeté dans le pays qui le soumet pendant au moins sept jours consécutifs.

Le long-métrage avait été présenté avec succès au festival international du cinéma de Cannes, sur la riviera française, dans la section "Un Certain Regard" -- premier film kényan vu au festival.

Mais au Kenya, l'homosexualité reste illégale et la commission de la censure avait interdit le film en raison de "son thème homosexuel et de son but évident de promouvoir le lesbianisme, ce qui est illégal et heurte la culture et les valeurs morales du peuple kényan".

"Oui, nous vivons dans une société conservatrice", confirmait à Cannes la réalisatrice, qui risquait jusqu'ici la prison en cas de projection sur le sol kényan.

"Notre ambition est de s'assurer que l'image de l'Afrique est aussi joyeuse et pleine d'espoir", expliquait celle qui s'est inspirée de la nouvelle "Jambula Tree" de l'Ougandaise Monica Arac de Nyeko. Un choix motivé "par la belle histoire sur un passage à l'âge adulte, et non par l'histoire d'amour lesbienne".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG