Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Asie

Pyongyang "reconstruit" un site de lancement de fusées

Image sattelitaire de la station de lancement par satellite Sohae en Corée du Nord le 2 mars 2019. CSIS/Beyond Parallel/DigitalGlobe 2019 via REUTERS.

Des signes d'activités ont été détectés sur un site nord-coréen de lancement de fusées, ce qui laisse penser que Pyongyang s'est lancé dans la "rapide reconstruction" de cette installation après l'échec du sommet de Hanoï, estime un centre de recherches américain sur la base d'images satellites.

La rencontre entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong Un s'est conclue jeudi de façon abrupte sans que les deux hommes ne trouvent un accord sur l'épineuse question des programmes nucléaire et balistique de Pyongyang.

Le regain d'activité sur le site nord-coréen de Sohae a été détecté deux jours seulement après ce fiasco et pourrait "illustrer une détermination face au rejet américain" de la demande nord-coréenne d'un allègement des sanctions qui pèsent sur le régime reclus, a dit le Centre pour les études stratégiques et internationales (CSIS), basé à Washington.

"Cette installation était en sommeil depuis août 2018, ce qui indique que les activités actuelles sont délibérées et ont un but."

Sohae, sur la côte nord-ouest de la Corée du Nord, sert officiellement à placer des satellites en orbite mais les réacteurs peuvent aisément être adaptés aux missiles balistiques et la communauté internationale accuse le programme spatial nord-coréen d'être le paravent de ses programmes d'armements.

Le président sud-coréen Moon Jae-in avait annoncé en septembre à l'issue d'un sommet à Pyongyang avec M. Kim que la Corée du Nord avait accepté de "fermer de façon permanente" son site de test de moteurs de missile de Sohae ainsi qu'un pas de tirs.

Des images satellite de Sohae prises en juillet avaient montré qu'un bâtiment monté sur rails, dans lequel les fusées sont assemblées avant d'être placées sur le pas de tir, avait commencé à être démonté.

Le CSIS fait état d'activités "évidentes" sur le banc d'essai de moteurs et la structure sur rail servant au transfert des fusées vers le pas de tir. C'est de cette installation que Pyongyang avait lancé des satellites en 2012 et 2016.

Le CSIS observe que le site de Sohae "a été utilisé par le passé pour des lancements de satellites" qui utilisent "la technologie ICBM (missile balistique intercontinental) interdite par les résolutions du Conseil de sécurité".

Lors d'un briefing de parlementaires cette semaine, les renseignements sud-coréens avaient dit avoir détecté cette semaine des signes d'activités à Sohae. Joel Wit, directeur du très respecté site 38 North, basé à Washington, a déclaré que les indices observés n'étaient pas nécessairement "cohérents avec la préparation d'un test d'ICBM".

"Outre le fait que la (Corée du Nord) n'ait jamais tiré de missile intercontinental de Sohae -il s'agit d'un site de lancement de véhicules spatiaux- la préparation de n'importe quel lancement impliquerait toute une série d'activités qui n'ont pas été observées sur les images."

La Corée du Nord a réalisé en 2006 son premier essai nucléaire. En 2017, elle a affirmé pouvoir monter une charge nucléaire sur un missile intercontinental capable d'atteindre la côte Est des Etats-Unis.

Avec AFP

Toutes les actualités

Reconfinement des villes à cause de la hausse des cas d'infection au coronavirus

Un policier dirige la circulation à un barrage routier dans la banlieue de Melbourne, en Australie, le jeudi 2 juillet 2020. (Daniel Pockett / AAP Image via AP)

Dans certains pays, les autorités ont décidé de reconfiner des villes pour éviter l'expansion des nouvelles infections. Le président brésilien a été testé positif tandis que son homologue américain est prêt à financer un vaccin contre la maladie COVID-19.

En Algérie, les autorités ont ordonné le reconfinement pour quinze jours, et ce, à compter de mercredi, de 18 communes de la wilaya de Sétif, la deuxième préfecture la plus peuplée du pays, en raison d'une hausse des contaminations au nouveau coronavirus.

Même disposition à Melbourne, deuxième ville d'Australie, où plus de cinq millions de personnes devront retourner en confinement pour au moins six semaines à partir de minuit, après une flambée des cas de nouveau coronavirus.

Les Etats-Unis restent le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas. Le virus a encore fait près de 55.000 nouvelles contaminations en une journée hier.

Le gouvernement américain a annoncé ce mardi avoir accordé 1,6 milliard de dollars à la biotech américaine Novavax pour son projet de vaccin contre la maladie COVID-19, garantissant aux Etats-Unis la priorité des 100 millions de premières doses en cas d'efficacité prouvée.

L'Iran a annoncé un nouveau record de morts avec 200 décès en une journée. Le pays fait face depuis plusieurs semaines à une hausse des nouveaux cas confirmés et des décès.

"L'augmentation du nombre de morts est très douloureuse pour nous tous", a regretté Sima Sadat Lari, porte-parole du ministère de la santé. C'est "le résultat de notre comportement et des nos actions à tous."

L'Iran, qui a déclaré ses premiers cas de contamination par le virus en février, est le pays le plus durement touché par la pandémie au Moyen-Orient.

Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui s'est toujours dit sceptique, a annoncé ce mardi avoir été testé positif au nouveau coronavirus. Depuis le début de pandémie, il n'a jamais cessé de la minimiser, alors qu’elle a déjà fait plus de 65.000 morts dans son pays.

Pékin a annoncé mardi zéro nouveau malade du Covid-19 sur les 24 dernières heures dans la capitale chinoise, une première depuis un rebond le mois dernier.

Ce mardi, 11 millions de lycéens chinois ont entamé les épreuves du bac avec un mois de retard, avec mise à l'écart des candidats pris d'une soudaine quinte de toux.

Coronavirus: nouveaux bilans et nouvelles mesures

Coronavirus: nouveaux bilans et nouvelles mesures
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:58 0:00

Les tensions diplomatiques se multiplient suite à la nouvelle loi chinoise à Hong Kong

Les tensions diplomatiques se multiplient suite à la nouvelle loi chinoise à Hong Kong
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:02 0:00

Pour ses 85 ans, le dalaï lama sort son premier album

TIPA Yarkyi 2020 : Hommage musical au Dalaï Lama pour son 85e anniversaire

"Sagesse", "Compassion", "Courage"... Le dalaï lama a célébré lundi son 85e anniversaire en publiant son premier album, "Inner World", où il récite des mantras et enseignements bouddhistes sur fond de musique méditative.

Disponible sur Youtube et les plateformes de musique en ligne, cet album de onze titres, alternant entre le tibétain et l'anglais, est le fruit de cinq ans de travail avec la musicienne néo-zélandaise Junelle Kunin, une disciple qui l'a persuadé de se lancer dans ce projet.

Les sessions d'enregistrement ont pris place entre le domicile de l'artiste à Auckland et la résidence du dalaï lama à Dharamsala (nord de l'Inde), où le chef spirituel tibétain vit en exil depuis 60 ans.

"Le but de ma vie est de servir autant que je le peux", déclare le dalaï lama sur le site officiel de son album. "La musique peut aider les gens d'une manière que je ne peux pas", ajoute-t-il.

Le prix Nobel de la paix 1989 a écrit de nombreux best-sellers, été représenté dans de multiples films hollywoodiens mais s'était encore peu aventuré dans le monde de la musique."Il avait une vision très claire de ce projet et s'y est beaucoup impliqué", a raconté Junelle Kunin, qui coproduit l'album avec son mari Abraham, à Radio New Zealand.

L'album comprend une collaboration avec la sitariste indienne Anoushka Shankar, ses recettes iront à une fondation du dalaï lama. La version CD, qui inclura un livret, sortira le 28 août.

"Ce n'est pas un projet religieux bien qu'il y ait des mantras. C'est vraiment juste une œuvre pour faire du bien aux gens. Donc j'ai réfléchi à ce dont nous avons besoin dans notre vie de tous les jours - le courage, la guérison et ainsi de suite - et c'est le chemin que nous avons suivi", a-t-elle déclaré.

Vladimir Poutine, triumphant, remercie ses compatriotes

Vladimir Poutine, triumphant, remercie ses compatriotes
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:10 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG