Liens d'accessibilité

Présidentielle au Ghana : premiers résultats particulièrement serrés


Les panneaux de campagne de deux principaux candidats de l’élection présidentielle, le président sortant John Dramani Mahama et l’opposant Nana Addo, placés côte-à-côte sur une rue à Accra, Ghana, 3 décembre 2016.

Les résultats préliminaires de la présidentielle de mercredi dans six des 275 circonscriptions du pays donnent au président sortant John Dramani Mahama, qui dispute un second mandat, une très légère avance avec 62.930 voix, contre 62.220 pour le leader du Nouveau Parti Patriotique, M. Akufo-Addo.

Les premiers bulletins de vote dépouillés au Ghana laissent prévoir jeudi un résultat particulièrement serré entre le président Mahama et son rival Nana Akufo-Addo, selon la Commission électorale.

Le site de la Commission ne fonctionnant pas -il pourrait avoir été piraté-, c'est sur Twitter que l'instance électorale publie les premiers résultats, affirmant qu'une double vérification doit avoir lieu compte tenu de "possible bourrage d'urnes" dans certains bureaux de votes.

La fièvre électorale a envahi Accra, et tout le monde attend avec anxiété ces résultats, qui devraient tomber au plus tôt jeudi soir, au plus tard samedi.

Le Ghana a la réputation d'être l'un des plus pacifiques et démocratiques en Afrique sub-saharienne mais des violences post-électorales ne sont pas à exclure.

Des violences sporadiques ont d'ailleurs entaché la campagne et l'élection, même si, dans l'ensemble, le vote s'est déroulé dans le calme, malgré des problèmes techniques dans quelques bureaux.

M. Akufo-Addo avait appelé ses supporters à être "vigilants" lors du vote, pour empêcher le même scenario qu'en 2012, où il avait perdu de peu contre le même adversaire, M. Mahama, et avait ensuite contesté les résultats en vain devant la justice.

M. Mahama, candidat du Nouveau Congrès Démocratique (NDC), figure charismatique et réputé comme proche du peuple, se présente à sa propre succession et a promis de poursuivre le développement des infrastructures dans le pays.

M. Akufo-Addo se présente pour la troisième fois à la présidentielle pour le NPP. Il espère récupérer les voix des déçus du premier mandat de M. Mahama, notamment pour sa politique économique et les scandales de corruption de ces dernières années. La croissance économique du Ghana pour 2016 est estimée à 3,3%, la plus faible en vingt ans.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG