Liens d'accessibilité

Première défaite de Leipzig, le Bayern reprend la tête au championnat d’Allemagne


L'entraîneur de Leipzig, Ralph Hasenhuettl, à gauche, jubile avec son équipe après le coup de sifflet final du match de football de la Bundesliga allemande entre le RB Leipzig et le FC Schalke 04 à Leipzig, en Allemagne, 3 décembre 2016.

Le dernier de la Bundesliga Ingolstadt a réussi samedi l'exploit d'infliger à Leipzig sa première défaite de la saison (1-0), permettant au Bayern vainqueur de Wolfsburg (5-0)de reprendre la tête à l'issue de la 14e journée.

Cette journée, qui s'annonçait sans histoire, a été généreuse en sensations:

. Leipzig est tombé

Incroyable! Au moment où on l'attendait le moins, en déplacement sur le terrain du dernier, le RB Leipzig a perdu le tout premier match de son histoire en première division.

Monté dans l'élite à l'intersaison, Leipzig avait réussi à prendre la tête du championnat sans perdre un seule fois en 13 journées.

Samedi à Ingolstadt, les joueurs de Red Bull ont concédé un but à la 12e minute, et ne sont jamais parvenus à trouver la faille, se montrant pour une fois peu inspirés et assez maladroits dans la construction.

. Le Bayern de nouveau au sommet

Et pendant que Leipzig perdait son football, le Bayern passait 5 buts à Wolfsburg, retrouvant enfin la maîtrise sur la Bundesliga qui lui a souvent fait défaut depuis octobre.

A domicile contre le 15e du classement, le Bayern a fait le métier: Arjen Robben, revenu à son meilleur niveau cet automne après une longue interruption pour blessure, a rapidement tué le suspens en marquant sur l'une de ses actions favorites, d'un tir enroulé depuis le coin gauche de la surface (1-0, 18e).

Lewandowski a réussi un doublé avec les 2e et 3e buts (22e et 58e), puis Müller a débloqué son compteur en Bundesliga avec le 4e but (76), avant que Douglas Costa ne clôture le festival (5-0, 86e).

. Müller a enfin marqué

Thomas Müller, qui n'avait pas marqué depuis le début de la saison en championnat, a enfin trouvé le chemin des filets!

La jubilation rageuse de l'international après son but, pourtant le 4e de son équipe, en disait long sur la frustration qui a dû être la sienne depuis quatre mois qu'il ne parvenait plus à trouver le cadre en Bundesliga. (Il avait marqué avec la sélection et en Ligue des champions).

Müller a marqué alors qu'Ancelotti avait reconduit une configuration à quatre attaquants, avec Robben et Ribéry sur les ailes, et Müller dans l'axe en soutien de Lewandowski. Après avoir joué en 4-3-3 depuis le début de saison, Ancelotti a récemment adopté ce système de jeu, qui était la marque de fabrique de son prédécesseur Pep Guardiola.

. Dortmund toujours poussif

Le Borussia Dortmund, qui décidément a du mal à revenir en Allemagne après ses matches de Ligue des champions, a arraché de justesse un match nul à Cologne (1-1), grâce à un but de Marco Reus à la 90e minute.

Les joueurs de Thomas Tuchel, qui étaient allé assurer la première place de leur groupe en C1 en faisant match nul 2-2 à Madrid mercredi contre le Real, sont retombés sur terre. Le but de Reus ne fera pas oublier qu'ils ont été brouillons et incapables de porter le danger pendant plus d'une heure, après avoir encaissé un but à la 28e minute, marqué par le Letton Artjoms Rudnevs.

Grâce à la défaite de Leipzig, le Borussia se rapproche cependant de la tête, et pointe désormais à 8 points des deux leaders.

Mais leur inconstance en championnat, qui leur vaut leur actuelle 6e place, a de quoi inquiéter, l'objectif affiché étant une qualification pour la Ligue des champions la saison prochaine, soit une place parmi les quatre premiers.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG