Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Appel du Fatah palestinien à manifester contre la visite de Mike Pence


Les Palestiniens brandissent le drapeau national et celui du mouvement Fatah lors d'un rassemblement marquant le 13ème anniversaire de la mort du fondateur du Fatah et dirigeant de l'Autorité palestinienne Yasser Arafat, dans la ville de Gaza,11 novembre 2017.

Le Fatah, le mouvement du président palestinien Mahmoud Abbas, a appelé samedi à manifester dans et autour de Jérusalem mercredi contre la visite du vice-président américain Mike Pence attendu ce jour-là dans la Ville sainte.

Dans le même temps, des milliers de Palestiniens ont participé aux obsèques de deux des quatre Palestiniens tués la veille par des soldats israéliens en Cisjordanie occupée et dans la bande de Gaza, où des dizaines de milliers de Palestiniens avaient protesté contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël.

M. Pence, qui doit visiter l'Egypte et Israël, a annulé la partie palestinienne de sa tournée après le refus de M. Abbas de le recevoir en signe de protestation contre la décision de M. Trump.

>> Lire aussi : Le vice-président américain maintient son voyage au Moyen-Orient

"Nous appelons à manifester mercredi aux entrées de Jérusalem et de la vieille ville contre la visite du vice-président américain et la décision du président Donald Trump", a indiqué dans un communiqué le Fatah, qui domine l'Autorité palestinienne dirigée par M. Abbas.

Annoncée le 6 décembre, la décision unilatérale par les Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël a causé l'émoi à travers le monde et des manifestations dans les Territoires palestiniens et dans plusieurs pays arabes et musulmans principalement.

>> Lire aussi : Reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël "rend la paix possible" selon Netanyahu

Pour les Palestiniens, cette décision américaine ne préjuge pas seulement du résultat de négociations de paix dont le statut de Jérusalem devrait faire l'objet. Elle nie l'identité arabe de Jérusalem-Est, occupée et annexée par Israël, et mine leur aspiration à établir un jour la capitale de leur futur Etat à Jérusalem-Est.

Israël proclame tout Jérusalem comme sa capitale "indivisible".

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG