Liens d'accessibilité

Poutine veut une coopération avec Washington "sans ingérence"


L'ambassadeur américain Jon Huntsman, après avoir présenté ses lettres de créance au président russe Vladimir Poutine au Kremlin, à Moscou, en Russie, le 3 octobre 2017.

Le niveau actuel des relations russo-américaines "ne peut pas nous satisfaire", a déclaré Vladimir Poutine lors d'une cérémonie en présence du nouvel ambassadeur américain Jon Huntsman.

"En ce qui concerne les relations bilatérales entre nos deux pays, leur niveau actuel ne peut pas nous satisfaire", a déclaré le président russe lors de la cérémonie de remise des lettres de créances des nouveaux ambassadeurs étrangers en poste à Moscou.

Le président russe s'est dit "convaincu" que la coopération entre Moscou et Washington doit "être construite autour des principes d'égalité et de respect pour les intérêts nationaux et sans ingérence dans les affaires internes de chacun".

Les relations entre les Etats-Unis et la Russie sont toujours au plus bas depuis l'élection de Donald Trump, sur fond de crise en Ukraine, de guerre en Syrie et d'accusations d'ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine.

Hommes d'affaires et diplomate expérimenté, Jon Huntsman a été notamment ambassadeur en Chine lorsque le démocrate Barack Obama était président.

Avant la cérémonie, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avait exprimé le souhait de la Russie de meilleures relations avec Washington tout en précisant que "réaliser un tel Vœu n'est pas possible sans un partenaire" qui désire la même chose.

"Nous espérons que l'arrivée du nouvel ambassadeur sera en mesure de contribuer à la restauration de nos relations", a ajouté M. Peskov.

Les deux pays se sont engagés dans une guerre diplomatique, qui a notamment vu Washington être contraint de réduire fortement son personnel travaillant à l'ambassade et dans les consulats américains en Russie, et Moscou devoir fermer son consulat de San Francisco et ses missions commerciales de Washington et New York.

Plus récemment, une enquête du Congrès américain s'est penchée sur de possibles achats de publicités ciblées sur les réseaux sociaux par des entités russes durant la campagne électorale aux Etats-Unis. Moscou a toujours nié avoir tenté d'influer sur le processus électoral américain.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG