Liens d'accessibilité

Poursuite de la grève des journalistes dans les médias publics au Burkina


Des journalistes médias publics en grève, Ouagadougou, Burkina Faso, 27 octobre 2017. VOA/Issa Napon Issa

Les journalistes des médias publics burkinabè ont décidé de prolonger leur grève débutée la veille, à 96 heures.

Les hommes de médias publics ont durci leur ton en réaction à l’envoi de la police par les autorités pour les bousculer.

''Ça aurait pu être simplement bouclé si au 2ème jour le DG de la police n'avait pas demandé aux CRS de ‘nettoyer’' les journalistes sur leur piquet de grève. Depuis quelques deux heures la tension est forte devant le siège de la Radio Télé Burkinabè'', explique un des grévistes.

Des affrontements ont, pour l’instant, été évités entre les grévistes et la police.

Le patron de l'Union d'action Syndicale (auteur du mot d'ordre de grève qui avait paralysé tout le pays pendant le putsch) et le secrétaire général du SYNATIC ont eu une réunion avec des ministres.

La fin ou la poursuite de la grève dépendent de l’issue de la rencontre.

Reportage d'Issa Napon Issa à Ouagadougou

XS
SM
MD
LG