Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'ONU espère un possible prochain accord sur le Soudan du Sud


Des membres de plus de 40 organisations féminines sud-soudanaises expriment leur ras-le- bol avec la guerre et ses atrocités, Juba, Soudan du Sud, le 9 décembre 2017.

Le dernier round de pourparlers de paix sur le Soudan du Sud menés sous l'égide de l'Ethiopie pourrait s'achever vendredi sur un accord ouvrant la voie à terme à la fin de la guerre, a estimé jeudi l'émissaire de l'ONU David Shearer.

Ces pourparlers, qui ont débuté le 5 février à Addis Abeba, visent à trouver une solution à l'un des pires conflits en Afrique.

"Nous espérons qu'il y aura une forme d'accord signé demain", a déclaré M. Shearer à des journalistes. "Cela pourrait ne pas aller aussi loin que nous l'espérions, mais cela pourrait fournir un cadre pour des discussions".

Les discussions en Ethiopie ont porté sur la gouvernance et la sécurité.

>> Lire aussi : Manifestation anti-américaine à Juba

L'Union africaine et le Conseil de sécurité ont menacé d'imposer des sanctions à ceux qui bloquent les efforts de paix au Soudan du Sud, entré cette année dans sa cinquième année de guerre.

"Le niveau global de la violence a baissé", a précisé l'émissaire, se disant "encouragé". Il dirige la mission de paix de l'ONU au Soudan du Sud, qui compte 14.000 Casques bleus, militaires et policiers.

Le Soudan du Sud est entré en guerre en décembre 2013 lorsque le président Salva Kiir a accusé son ancien vice-président Riek Machar d'avoir planifié un coup d'Etat. C'était seulement deux ans après sa partition avec le Soudan.

Le conflit marqué par des atrocités à caractère ethnique a fait des dizaines de milliers de morts, près de quatre millions de déplacés et provoqué une crise humanitaire majeure.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG