Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Play-offs NBA: Milwaukee renverse Boston et entrevoit la finale de conférence


L'attaquant des Milwaukee Bucks Giannis Antetokounmpo (34) tire contre l'attaquant des Los Angeles Lakers Anthony Davis (3) le 17 novembre 2021 à Milwaukee, Wisconsin, USA. Crédit : Jeff Hanisch-USA TODAY Sports

Milwaukee, tracté par la force herculéenne de sa star grecque Giannis Antetokounmpo, auteur de 40 points, s'est imposé à l'arraché à Boston (110-107), pour s'approcher à une victoire de la finale de conférence Est, mercredi en play-offs NBA.

"Il ne faut jamais sous-estimer le coeur d'un champion", avait dit en 1995 Rudy Tomjanovich, coach des Houston Rockets, période Hakeem Olajuwon, qui venaient de réussir le doublé, bien que donnés perdants.

Les Bucks, qui mènent désormais 3 à 2 dans cette série au cordeau, ont fait leur cet adage, tant ils sont revenus de loin dans cette cinquième rencontre encore intense, qui a fini par être irrespirable, dans le chaudron du TD Garden.

Menés de 14 unités, ils s'en sont forcément remis à Antetokounmpo qui les a portés à bout de bras. Au 2e quart-temps, 15 des 19 points de l'équipe ont été marqués par Giannis, notamment auteur d'un double-pas, dont la gestuelle, bras tendu passant par dessous le cercle, a rappelé la folle action réussie par l'ancienne idole des Sixers, Julius Erving... il y a 42 ans jour pour jour, contre les Lakers en finale du championnat.

Heureusement pour lui, le "Greek Freak", qui a shooté à 16/27 (11 rbds), ne fut pas seul jusqu'au bout. Après son panier derrière l'arc (105-102), pour répondre à une claquette-dunk exceptionnelle d'Al Horford encore auteur d'un match solide (8 pts, 8 rbds, 6 passes, 3 interceptions), le MVP de la dernière finale, ouvert sous l'arcade droite après un choc, a ensuite manqué un lancer franc qui aurait pu coûter la victoire.

- Holiday défenseur hors-pair -

Mais s'est élevé au rebond Bobby Portis (14 pts, 15 rbds) qui venait pourtant de tergiverser sur deux actions, avant que Jrue Holiday (24 pts, 8 passes), lui aussi auteur entre-temps d'une banderille primée cruciale, ne se montre décisif par un contre et une interception sur Marcus Smart (15 pts), qui risque d'en faire des cauchemars.

Le sursaut d'orgueil des Bucks, inévitablement pénalisés par l'absence de Khris Middleton, qui soigne un genou douloureux, leur permet de ne pas être dos au mur. Mieux, il met au bord du précipice des Celtics qui devront vite digérer la frustration et créer l'exploit vendredi dans le Wisconsin.

Pour s'y être imposés lundi au match N.4, ils en sont capables. D'autant que leur duo de stars ont encore répondu présent mercredi.

Jayson Tatum a marqué 34 points (6 rbds), Jaylen Brown en a ajouté 26 (8 rbds, 6 passes). Et Smart a été un poison en défense pour les Bucks, avant ses deux dernières actions balle en main.

Ces ingrédients seront la condition sine qua non de leur survie dans cette série.

XS
SM
MD
LG