Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Deux vaccinatrices anti-polio tuées par balles au Pakistan


Un membre de la famille de Sakina et Rizwana Bibi en pleurs après leur assassinat à Quetta, au Pakistan, le 18 janvier 2018.

Une Pakistanaise et sa fille, toutes deux employées à vacciner des enfants contre la polio, ont été abattues jeudi à Quetta (sud-ouest) par des inconnus, a indiqué la police.

"Sakina Bibi, 38 ans, et sa fille Rizwana Bibi, 16 ans, ont été tuées par des assaillants inconnus alors qu'elles administraient des gouttes anti-polio à des enfants" dans la périphérie de la ville, a déclaré à l'AFP un haut responsable de la police, Aitzaz Ahmed Goraya.


"Auparavant nous avions des policiers pour assurer la sécurité aux vaccinateurs anti-polio mais nous avons changé cela il y a quelques mois car cela attirait l'attention", a-t-il souligné.

"A présent nous demandons aux vaccinateurs de s'occuper de leurs propres quartiers et nous ne leur donnons pas de sécurité", explique-t-il.

Le double meurtre a été confirmé par un haut fonctionnaire, Amjad Ali Khan.

L'assassinat n'a pas été revendiqué mais les talibans s'en prennent régulièrement aux vaccinateurs anti-polio. Plus de 100 personnes ont été tuées dans des attentats contre les campagnes de vaccination anti-polio depuis décembre 2012.

>> Pour en savoir plus : Pakistan: 15 morts dans un attentat suicide contre un centre anti-polio

Plusieurs groupes islamistes radicaux, notamment les talibans, s'opposent à la vaccination au Pakistan, faisant courir la rumeur que le vaccin contiendrait des ingrédients "haram" (illicites en islam), transmettrait des maladies ou rendrait infertile dans le cadre d'un complot occidental visant à limiter la population musulmane.

Les vaccinateurs, représentants des services publics, sont accusés d'être des espions à la solde des autorités, surtout depuis que la CIA a utilisé une fausse campagne de vaccination pour identifier Oussama Ben Laden, l'ancien chef d'Al-Qaïda, dans le nord du Pakistan, où il a été tué en mai 2011.

Malgré ces attaques, le Pakistan espère être retiré d'ici 2018 de la liste des pays où la polio est endémique en atteignant son objectif de n'avoir aucun nouveau cas pendant un an.

La polio est une maladie infectieuse causée par un virus envahissant le système nerveux et peut engendrer des paralysies irréversibles en quelques heures. Elle touche surtout les enfants en bas âge.

Deux policiers ont par ailleurs été abattus et un troisième grièvement blessé alors qu'ils circulaient jeudi à moto dans Quetta, a encore indiqué M. Aitzaz. Des inconnus, également à moto, ont ouvert le feu sur eux en plein centre ville.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG