Liens d'accessibilité

Ouverture en Tunisie de la 2e édition du seul Comic-Con en Afrique


Les participants au Comic-Con, phénomène commencé en 1970 aux Etats-Unis, portent généralement des costumes de leurs héros de manga ou d'animation favoris.

Des centaines de jeunes se sont pressés vendredi à l'ouverture près de Tunis de la deuxième édition du Comic-Con Tunisia, le seul festival de pop-culture de ce genre en Afrique.

Certains des jeunes qui faisaient la queue avant l'ouverture du salon au parc des expositions du Kram, dans la banlieue nord de Tunis, portaient des costumes de leurs héros de manga ou d'animation favoris qu'ils avaient eux-mêmes confectionnés.

Jusqu'à dimanche, ce festival invite en effet ses visiteurs à pénétrer dans l'univers du cosplay (mot anglais formé à partir des mots "costume" et "play") pour découvrir l'univers de la pop-culture, des bandes dessinées aux jeux vidéo en passant par l'animation, la science-fiction et les séries TV.

"Maintenant, avec ce genre d'évènements en Tunisie, nous pouvons trouver beaucoup de gens comme nous", a expliqué à l'AFP Yosr, 18 ans, venue en costume de "maid (servante) japonaise".

Ahmed, 26 ans, dessinateur "autodidacte" qui a fabriqué son costume à l'effigie de son héros de manga préféré, s'est dit "tellement passionné que je suis prêt à sacrifier mon travail" pour le dessin.

"Il y a une vraie communauté +nerd+ en Tunisie" mais aussi "dans tout le Maghreb", a indiqué à l'AFP Ameur Abdou, organisateur de ce festival qui "donne à cette jeunesse une chance de s'exprimer".

M. Abdou prévoit une fréquentation de 3000 personnes par jour sur trois jours, soit plus que lors de la première édition en l'an dernier (8.000 personnes au total).

Comic-Con Tunisia a invité des artistes de renommée internationale tel que le dessinateur américain de bandes dessinées David Mack.

Le phénomène Comic-Con a commencé en 1970 aux Etats-Unis où quelques dizaines de "geeks" s'échangeaient des publications des comics (BD de super-héros).

Depuis, ce type de salons s'est propagé à travers le monde. Même l'Arabie saoudite, un pays ultra conservateur où les cinémas publics sont interdits et la ségrégation des sexes est de mise, a accueilli en 2017 son premier Comic-Con.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG