Liens d'accessibilité

Ottawa réclame l'annulation de la nomination de Mugabe à l'OMS

  • VOA Afrique

La Première dame zimbabwéenne Grace Mugabe, à gauche, et le e vice-président Emmerson Mnangagwa lors d’une réunion à l’état-major de Zanu-PF, parti au pouvoir, Harare, Zimbabwe, 10 février 2016.

Le Canada a réclamé samedi l'annulation de la nomination du président Robert Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), que le Premier ministre Justin Trudeau a jugée "ridicule" et "absolument inacceptable".

"Quand j'ai entendu parler de la nomination de Robert Mugabe par l'OMS, franchement j'ai cru à un mauvais poisson d'avril", a déclaré le Premier ministre canadien lors d'un point de presse à Edmonton dans l'Alberta (ouest).

"C'est absolument inacceptable et inconcevable que cet individu ait un rôle d'ambassadeur de bonne volonté de n'importe quelle organisation et encore moins de l'OMS (...) C'est ridicule", a ajouté M. Trudeau.

Dans un communiqué du ministère des affaires étrangères publié dans la soirée, le Canada a "demandé l'annulation de cette nomination".

"Étant donné la gravité des violations des droits de la personne sous le régime Mugabe, une nomination de ce genre est inconcevable et inacceptable. Cela va à l'encontre des objectifs visant à protéger les populations les plus vulnérables au monde", a ajouté le ministère.

Face à la levée de boucliers provoquée par la nomination du président zimbabwéen comme ambassadeur de bonne volonté de l'OMS, le directeur général de l'organisation, Tedros Adhanom, a annoncé qu'il était en train de "repenser la question".

"J'écoute. J'entends vos préoccupations. Je suis en train de repenser la question conformément aux valeurs de l'OMS. Je vais publier une déclaration dès que possible", a-t-il écrit sur Twitter.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG