Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

La nomination de Hagel au Pentagone critiquée au Sénat

Le président Obama en compagnie de Chuck Hagel (à g.) et de Leon Panetta (7 jan. 2013)

Des leaders républicains de premier plan ont signalé que l’ex-sénateur sera probablement confronté à un processus de confirmation difficile.

Le président américain Barack Obama a nommé ce lundi l'ancien sénateur républicain Chuck Hagel comme secrétaire à la Défense.

Des leaders républicains de premier plan ont signalé dimanche que l’ex-sénateur de 66 ans sera probablement confronté à un processus de confirmation difficile. Particulièrement troublantes sont ses positions sur Israël et l'Iran.

Hagel s'est opposé à des sanctions unilatérales contre l'Iran, tandis que certains législateurs ont mis en doute son niveau de soutien à Israël.

Le sénateur Lindsey Graham a déclaré dans une interview sur CNN dimanche que Hagel est un "choix controversé», et a qualifié son éventuelle sélection de « défi » de la part du président Obama.

Le leader de la minorité au Sénat, Mitch McConnell, a déclaré que la nomination de Chuck Hagel sera dûment prise en considération par le Sénat.

Si sa nomination est confirmée, Chuck Hagel deviendra le 3e secrétaire à la Défense sous la présidence d’Obama, après Robert Gates et l’actuel chef du Pentagone, Leon Panetta.

John Brennan (archives)
John Brennan (archives)
C’est ce lundi également que le président américain Barack Obama a nommé son principal conseiller en matière de lutte contre le terrorisme, John Brennan, au poste de directeur de la CIA.

Il remplacera, s'il est confirmé par le Sénat, le général David Petraeus, qui a démissionné en novembre dernier après des révélations sur une relation extra-conjugale.

Toutes les actualités

Malgré les scènes de violence, de nombreuses manifestations sont restées pacifiques

Malgré les scènes de violence, de nombreuses manifestations sont restées pacifiques
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:49 0:00

Correspondant VOA: manifestations à la Maison Blanche

Correspondant VOA: manifestations à la Maison Blanche
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:05:11 0:00

Affaire George Floyd: des critiques de tous les coins du monde

Affaire George Floyd: des critiques de tous les coins du monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:19 0:00

Affaire George Floyd: l'État du Minnesota aggrave les chefs d'accusation contre le principal accusé

Le procureur général du Minnesota, Keith Ellison, lors d'une conférence de presse à St Paul (Minnesota) sur l'enquête relative à la mort de George Floyd. (Photo: AP)

Le procureur général de l'État du Minnesota, Keith Ellison, a augmenté mercredi les charges pénales contre l'ancien policier de Minneapolis accusé d’avoir causé la mort de George Floyd.

Ainsi Derek Chauvin, l’ex-policier en question, est désormais accusé de meurtre au second degré ; par ailleurs, les trois autres policiers présents sur les lieux — Tou Thao, J. Alexander Kueng and Thomas Lane — ont été inculpés de complicité de meurtre.

La nouvelle a été révélée lors d'une conférence de presse durant laquelle M. Ellison, qui est lui-même Afro-Américain, a expliqué son raisonnement.

"Nous croyons fermement que ces développements sont dans l'intérêt de la justice pour M. Floyd, sa famille, cette communauté et notre État", a-t-il déclaré. "George Floyd est important. Il était aimé, c’était un être cher pour sa famille et sa vie avait de la valeur", a ajouté M. Ellison.

Ces charges supplémentaires sont autorisées par la jurisprudence américaine car, pour tout crime présumé, plusieurs autorités peuvent se déclarer compétentes.

À l'origine, M. Chauvin n'avait été inculpé que par le procureur du comté. Désormais, le procureur général de l'État, qui est élu séparément du gouverneur, a ajouté ses propres chefs d’accusations. Une enquête fédérale est également en cours, bien qu'elle ne porte que sur les éventuelles violations des droits civils.

Selon Pioneer Press, le procureur général démocrate a pris l'affaire en main il y a seulement deux jours, à la demande du gouverneur Tim Walz, qui est aussi du parti démocrate.

M. Ellison, 56 ans, est un avocat de formation. Il a pris le poste de procureur général du Minnesota en 2019 après avoir servi pendant 12 ans comme membre élu du Congrès fédéral. Homme pieux qui souscrit à la foi musulmane, M. Ellison a également occupé les fonctions de vice-président du parti démocrate de 2017 à 2018.

Rallye Black Lives Matter au Cap

Rallye Black Lives Matter au Cap
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:37 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG