Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Reprise des pourparlers tripartites sur le barrage éthiopien du Nil


Vue générale sur le Nil Bleu: le barrage éthiopien est une structure colossale en béton de 145 mètres de haut et long de 1,8 kilomètre, destiné à devenir la plus grande centrale hydroélectrique d'Afrique. (Photo by EDUARDO SOTERAS / AFP)

L'Ethiopie, l'Egypte et le Soudan ont convenu de reprendre les pourparlers pour sortir de l'impasse sur le réservoir du barrage de la Grande Renaissance sur le Nil Bleu, ont déclaré mardi les dirigeants des trois pays.

"La réunion extraordinaire ... s'est conclue par un accord majeur entre toutes les parties qui ouvre la voie à un accord révolutionnaire", a déclaré le bureau d'Abiy dans une déclaration publiée sur Twitter.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa, qui a présidé mardi la réunion en ligne de l'UA, a confirmé qu'il y aurait d'autres négociations.

"Les négociations trilatérales restent sur la bonne voie", a écrit M. Ramaphosa sur Twitter.

Le Soudan et l'Égypte craignent tous deux que le barrage hydroélectrique de 4 milliards de dollars n'entraîne une pénurie d'eau dans leur propre pays.

Le projet a suscité des inquiétudes en Égypte, qui craint que les eaux du Nil, déjà limitées, ne le soient encore plus. Le Nil Bleu est un affluent du Nil dont l'Egypte tire 90% de son eau douce.

"Il a été convenu, à l'issue du sommet, de poursuivre les négociations et de se concentrer pour l'instant sur la priorité à donner à l'élaboration d'un accord juridique contraignant sur les règles de remplissage et d'exploitation du barrage Renaissance", selon une déclaration de la présidence égyptienne.

L'Ethiopie, qui dit avoir besoin du barrage pour produire de l'électricité pour sa population, a déjà réalisé la première année de remplissage de son barrage en raison de la saison des pluies dans la région, selon la déclaration du bureau d'Abiy.

"Le barrage en construction est déjà en surcharge", a-t-il dit, ajoutant que l'Ethiopie s'était engagée à une négociation "équilibrée et gagnant-gagnant" qui assure que le fleuve profitera aux trois pays concernés.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG