Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Nigeria

La situation sécuritaire est "très, très préoccupante" pour le président Buhari

Le président Muhammadu Buhari à Pretoria, en Afrique du Sud, le 3 octobre 2019.

Le président nigérian Muhammadu Buhari s'est inquiété de la situation sécuritaire notamment dans le nord-ouest et le centre du pays, qu'il a jugée vendredi "très, très préoccupante", dans une rare interview à la télévision nationale.

"Ce qu'il est en train de se passer dans le nord-ouest et le centre-nord (du Nigeria) est très, très préoccupant", a souligné M. Buhari qui est arrivé au pouvoir en 2015, en promettant la victoire contre l'insurrection du groupe islamiste Boko Haram, déclenchée en 2009.

"D'après ce que je lis dans les rapports de la police nationale, de l'armée et des autres agences de sécurité, je pense qu'ils pourraient faire beaucoup mieux", a-t-il reconnu.

"Nous les maintenons en alerte tout le temps et leur rappelons leur devoir", a martelé le chef de l'Etat, ancien général de 77 ans, qui entretenait jusqu'à présent des relations très proches avec l'armée.

Cette remontrance survient quelques jours à peine après que le chef des Armées, le général Tukur Buratai s'est dit "fier" que "les Nigérians vivent en paix et que le Nigeria soit plus sécurisé qu'il y a cinq ans".

Muhammadu Buhari avait été élu en 2015 sur la promesse d'éradiquer Boko Haram, mais malgré les déclarations officielles victorieuses, une immense partie du territoire reste toujours inaccessible et le conflit a fait plus de 36.000 morts en dix ans et deux millions de déplacés.

En plus de la faction historique de Boko Haram, un autre groupe en est issu pour former l'Etat Islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap), qui a émergé en 2016, et mène des attaques incessantes contre l'armée nigériane, qui ont vu la mort de dizaines, voire de centaines de soldats ces dernières années.

Jeudi soir, des roquettes ont frappé la grande ville de Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno où est né Boko Haram mais qui reste un des rares sites sécurisé de la région, tuant quatre civils.

La situation s'est également largement détériorée dans le nord-ouest et le centre-nord (Etats de Zamfara, Kaduna, Sokoto, Katsina,...) où des voleurs de bétails terrorisent les populations, mènent des raids meurtriers dans les villages et des enlèvements contre rançon à grande échelle.

Ces groupes armés agissaient jusqu'à présent sans motivation idéologique, mais de nombreux observateurs ont récemment mis en garde contre leur rapprochement avec des groupes jihadistes de la région, notamment après leur dernière attaque fin juillet, qui a tué au moins 23 soldats.

La semaine dernière, le Sénat a demandé la démission ou le renvoi des responsables des agences de sécurité après les révélations d'un journal local selon lequel 356 soldats auraient demandé leur démission début juillet pour protester contre leur condition de vie et les dangers auxquels ils font face.

Toutes les actualités

Le contrôleur général des finances du Nigeria arrêté pour détournement présumé

Le contrôleur général des finances du Nigeria arrêté pour détournement présumé
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:15 0:00

Le contrôleur des finances arrêté pour détournement présumé au Nigeria

Le président Muhammadu Buhari inaugure le nouvel immeuble de l'Agence de lutte contre la corruption et les crimes financiers (EFCC) à Abuja, 15 mai 2018. (Twitter/EFCC Nigeria)

Le contrôleur général des finances publiques du Nigeria a été arrêté pour son implication présumée dans une affaire de détournement de fonds publics d'environ 80 milliards de nairas (184 millions d'euros), a annoncé l'agence anti-corruption.

Convoqué à plusieurs reprises, Ahmed Idris, responsable administratif du Trésor public nigérian depuis 2015, a été arrêté lundi, a précisé la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) dans un communiqué publié lundi soir.

Il doit répondre des accusations de fraude et de blanchiment d'argent.

Selon l'EFCC, M. Idris "a soutiré des fonds par le biais de fausses sociétés de conseil et d'autres activités illégales en utilisant des mandataires, des membres de sa famille et des associés proches".

Ces fonds, selon la Commission, ont ensuite été investis par M. Idris dans des biens immobiliers à Abuja, la capitale, et dans son Etat natal de Kano, dans le nord du Nigeria. Ahmed Idris n'a pas commenté ces accusations.

Le président Muhammadu Buhari, ancien général de l'armée, a été élu en 2015 sur la promesse de lutter contre la corruption endémique dans le pays, premier producteur de pétrole du continent.

Sous sa direction, l'EFCC a obtenu une série de condamnations très médiatisées, notamment de ministres, de gouverneurs d'Etat, de hauts fonctionnaires et de personnalités politiques de premier plan.

L'année dernière, la Commission a ainsi déclaré avoir récupéré près de 750 millions de dollars (714 millions d'euros).

Mais ses détracteurs accusent l'EFCC, créée en 2003, de mener une chasse aux sorcières contre les opposants du président.

Manifestation au domicile d'une Nigériane accusée de blasphème

Manifestation au domicile d'une Nigériane accusée de blasphème
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:06 0:00

Le Portugais José Peseiro nouveau sélectionneur du Nigeria

Jose Peseiro lors du match de phase de groupes de la Copa America 2021 entre le Venezuela et la Colombie au stade olympique de Goiania, au Brésil, le 17 juin 2021.

Le Portugais José Peseiro a été nommé à la tête de l'équipe nationale du Nigeria, a annoncé dimanche la Fédération nigériane de football (NFF) dans un communiqué.

M. José Santos Peseiro est nommé "nouveau sélectionneur de l'équipe nationale masculine senior des Super Eagles", a indiqué la NFF, qui précise que le Portugais prend ses fonctions immédiatement.

Agé de 62 ans, le nouveau sélectionneur succède à Augustine Eguavoen, qui avait démissionné début avril après avoir manqué la qualification du pays pour la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Le public et les fans avaient été très critiques de l'approche tactique d'Eguavoen, qui avait pris ses fonctions par intérim après le limogeage fin 2021 du Franco-Allemand Gernot Rohr après cinq ans et demi de présence.

Les triples champions d'Afrique avaient également été éliminés en seizièmes de finale lors de la dernière Coupe d'Afrique des nations disputée en Cameroun en janvier.

Le nouveau sélectionneur José Peseiro est un ancien attaquant, qui a entraîné par le passé les équipes nationales de l'Arabie saoudite et du Venezuela, mais aussi le club portugais du Sporting.

Il mènera son équipe aux Etats-Unis dès la fin du mois de mai pour disputer un match amical contre le Mexique, puis contre l’Équateur début juin.

Candidats, 10 ministres nigérians démissionnent

Candidats, 10 ministres nigérians démissionnent
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:33 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG