Liens d'accessibilité

L'attaque du camp militaire de Tahoua au Niger revendiquée par Iyad Ag Ghali


La région de Tahoua au Niger.

L'attaque d'un camp militaire nigérien dans la région de Tahoua qui a fait cinq morts a été revendiquée par le mouvement que dirige Iyad Ag Ghali dans un communiqué publié dimanche. Une première qui fait réagir les Nigériens.

La revendication de l'attaque de la compagnie de militaire de Midal par la coalition menée par Iyad Ag Ghali inquiète bon nombre de Nigériens comme Boubacar Diallo, président du Conseil des éleveurs du nord de la région de Tillabey. La région de Tillabey subit, comme celle de Tahoua, les assauts des jihadistes du nord Mali.

''C'était le groupe Etat Islamique qui nous rendait la vie difficile. Et si aujourd'hui, Iyad revendique l'attaque qui a eu lieu dans la région de Tahoua, cela veut dire que tous les groupes jihadistes ont les yeux braqués sur le Niger et là, c'est inquiétant,'' déclare le président du Conseil des éleveurs du nord de la région de Tillabey. Il ajoute que ''l'avenir est très difficile dans la zone'' et ne voit pas d'issue sans une union sacrée.

Dans le communiqué de revendication, le ''Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans'' affirme que cette attaque veut punir le Niger pour ''son engagement aux cotés d'autres pays comme la France'' dans sa lutte contre le terrorisme au Sahel.

''Il raconte des histoires,'' lance Elh Salissou Amadou habitant de Niamey. Pour lui, Iyad a tort d'attaquer le Niger pays musulman à 90%.

Siradji Issa, acteur de la société civile, doute quant à lui de la volonté des autorités nigériennes de résoudre les problème sécuritaires.

''Nous subissons toutes ces attaques à cause des discours va-t-en guerre de nos dirigeants'' qui ne se soucient pas de la question de ''sécurisation du Niger, des personnes et leurs biens'' insiste Siradji Issa.

Avec d'autres acteurs de la société civile, Siradji Issa veut ''sensibiliser les citoyens pour qu'ils aident les forces de défense et de sécurité dans l'accomplissement de leur missions en leur donnant des informations pour éviter ces genres d'attaques''.

C'est la première fois que l'organisation d'Iyad Ag Ghali revendique une attaque au Niger.

En rappel, cette attaque a fait cinq morts dans las rangs des soldats nigériens.

Le ministre de la Défense s'est rendu le week-end dernier dans ce camp militaire pour remonter le moral des troupes.

''Nous somme de cœur avec vous, mais nous exigeons de vous courage et bravoure,'' leur a notamment dit Kalla Moutari.

Abdoul-Razak Idrissa à Niamey pour VOA Afrique.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG