Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Niger : 3 mois avec sursis pour 2 journalistes, un 3ème relaxé


Ouhoumoudou Mahamadou, directeur de campagne du président Mahamadou Issoufou, lors d'une conférence de presse au quartier Château neuf de Niamey, le 24 février 2016. (VOA/Nicolas Pinault)

Ali Soumana et Moussa Dodo, respectivement propriétaire et directeur de publication du journal Le Courrier, ont été condamnés à trois mois avec sursis.

Les 2 confrères avaient été placés en garde à vue le 4 juin dernier pour avoir publié des documents compromettants pour plusieurs personnalités.

Kiné Fatim Diop, chargée de campagne en Afrique de l’Ouest pour Amnesty International, au micro d'Idriss Fall
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:04 0:00
Télécharger

Les 2 journalistes avaient été inculpés pour divulgation de documents issus de perquisition et diffusion d'informations pouvant influencer une décision de justice. Un troisième, qui est l'imprimeur du journal, a été relaxé.

Les journalistes n’ont pas été jugés «sur la base de la loi qui régit la presse au Niger », a tenu à dénoncer Maître Mossi Boubacar , un de leurs avocats après le verdict :

Maître Mossi Boubacar, au micro d'Abdoul-Razak Idrissa à Niamey
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:37 0:00
Télécharger

XS
SM
MD
LG