Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

NBA : Toronto affirme sa suprématie

Kyle Lowry, à gauche, et le pivot Bismack Biyombo, Air Canada Centre, Toronto, Canada, le 23 mai 2016. (Nick Turchiaro-USA TODAY Sports)

Toronto, en tête de la Conférence Est, a confirmé sa domination en battant mercredi 96-78 son dauphin, Boston, tandis que Detroit, battu (108-115) par Philadelphie, a été éliminé de la course aux play-offs.

Sans jouer, Milwaukee en profite pour assurer sa qualification pour la phase finale.

Chez les Raptors de Toronto, où le collectif a primé, DeMar DeRozan s'est révélé le meilleur marqueur avec 16 points alors que tous les autres joueurs de l'équipe sauf un ont marqué au moins deux points.

La franchise canadienne a saisi l'occasion d'égaler son record de victoires (56) en une saison et creuse l'écart sur les Celtics (53) qui ont manqué l'occasion de revenir à 1 longueur de leur adversaire du jour. Pour doubler les Raptors sur le fil, Boston n'a plus le choix et la défaite lui est interdite.

"Je suis très confiant, nous pouvons arriver à le faire. Nous avons une grande opportunité mais nous devons encore avance, être professionnel et finir le travail", a déclaré le meneur de Toronto Kyle Lowry.

L'all-star a inscrit 13 points, pris 5 rebonds et réussi 5 passes décisives. C'est le meilleur score de Lowry lors des quatre derniers matches qui a permis à son équipe de renouer avec le succès après deux défaites.

Sinon, Fred VanVleet est sorti du banc pour totaliser 15 points tandis que Delon Wright a marqué 8 points, pris 9 rebonds et assuré 8 passes décisives.

Chez les Celtics, Marcus Morris s'est mis en évidence avec 21 points mais n'a pu éviter la défaite aux siens qui s'étaient pourtant imposés (110-90) dimanche à Boston face à Toronto.

- San Antonio freiné -

A Detroit, JJ Redick a passé 25 points alors que les Philadelphia 76ers ont signé leur 12e succès de rang en l'emportant 115-108 devant les Detroit Pistons, écartés de la course aux play-off malgré les 25 points de Anthony Olliver.

Detroit, qui restait sur une série de cinq victoires, a fait involontairement le bonheur des Milwaukee Bucks qui décroche sans jouer la 8e et dernière place pour les play-offs dans la Conférence Est.

Dans la Conférence Ouest, la lutte fait rage avec 7 équipes encore en lice pour les trois derniers billets des play-offs.

Dans ce défi, les San Antonio Spurs (6e) ont été freinés à Los Angeles par les Lakers, vainqueurs 122 à 112 après prolongation mais qui n'ont plus rien à espérer à la 11e place.

Le meilleur marqueur de la rencontre a été l'ailier des Lakers Kyle Kuzama avec 30 points bien épaulé par l'arrière Kentavious Caldwell-Pope (21 pts). Côté Spurs, on s'en est remis à LaMarcus Aldridge et au meneur Dejounte Murray, respectivement 28 et 2 points. Tony Parker a joué 16 minutes, bien discret avec une seule passe décisive à son actif.

Avec AFP


See all News Updates of the Day

Dans votre actualité sportive, la CAN

Dans votre actualité sportive, la CAN
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:18 0:00

Une pétition contre le golf de Donald Trump en Ecosse examinée jeudi

Un homme tient une balle de golf rouge avec une croix gammée pendant que le candidat républicain à la présidence américaine Donald Trump, à l’arrière droite, coiffé d’une casquette blanche, est sur le point de donner un discours sur la cours de golf Trump

Le golf du président américain Donald Trump près d'Aberdeen, dans le nord-est de l'Ecosse, continue de provoquer la colère des riverains, dont une pétition sera examinée jeudi par les autorités locales.

Alors que le conseil d’Aberdeenshire avait prévu d'examiner un projet d'extension du parcours de golf du milliardaire, il se penchera à la place sur une pétition réclamant des "excuses" des autorités locales pour avoir autorisé sa construction, selon l'ordre du jour publié sur son site internet.

Le parcours de golf connu sous le nom de Trump International Golf Links a ouvert en 2012. Le magnat américain, qui a des origines écossaises, avait promis de créer 6.000 emplois et d'investir un milliard de livres (1,13 milliards d'euros), des promesses qui ne se sont jamais concrétisées. La Trump Organization a dépensé 100 millions de livres (113 millions d'euros) sur le site, et employé jusqu'à 650 personnes, intérimaires compris.

"Le conseil a soutenu la destruction d'un site protégé irremplaçable sur la base de promesses exagérées et irréalistes d'emplois et d'investissement qui ne se sont jamais matérialisées", indique le texte de cette pétition. Ses signataires réclament au conseil local des "excuses avec la promesse que des leçons en soient tirées".

La Trump Organization prévoit aujourd'hui d'étendre le site, avec la construction de plus de 500 maisons, un projet qui doit encore être examiné par les autorités locales.

Le président américain sera en visite d'Etat au Royaume-Uni du 3 au 5 juin. Il pourrait profiter de ce passage pour aller en Ecosse, ce qu'il avait fait en juillet 2018, se rendant sur son complexe hôtelier écossais de Turnberry (côte ouest) en marge d'une visite de travail dans le pays.

Ribéry privé de demi-finale de Coupe d'Allemagne

Franck Ribéry célèbre son but lors du match contre Stuttgart, Allemagne, le 9 avril 2016.

L'attaquant français du Bayern Munich Franck Ribéry a décidé de ne pas disputer la demi-finale de coupe d'Allemagne face à Brême mercredi, en raison de douleurs musculaires, a indiqué le club bavarois.

Ribéry, 36 ans, a décidé au dernier moment de ne pas se rendre à Brême après s'être plaint de "problèmes neuromusculaires", a précisé le club sur son site.

L'ancien international français devrait mettre un terme à 12 ans de carrière au Bayern à la fin de la saison, formation avec laquelle il a remporté huit titres de champion et cinq coupes d'Allemagne.

Le Bayern affronte Brême pour la seconde fois en quelques jours, après s'être imposé samedi à Munich en championnat (1-0) contre le club nordiste.

Mercredi, les coéquipiers de Ribéry se rendent au Weserstadion (18H45 GMT) pour une place en finale de coupe d'Allemagne le 25 mai contre le RB Leipzig.

Outre Ribéry, les Bavarois seront aussi privés de l'attaquant néerlandais Arjen Robben et du gardien allemand Manuel Neuer, tandis que le défenseur central Niklas Suele est suspendu pour un match de coupe.

Zidane fixe comme "premier objectif" de reconquérir la Liga

Zinedine Zidane lors d'une conférence de presse à Madrid, Espagne, le 31 mai 2018.

Le Real Madrid, mathématiquement écarté depuis mardi de la course au titre en Championnat d'Espagne, doit avoir pour "premier objectif" de reconquérir la Liga la saison prochaine et de rompre l'hégémonie du FC Barcelone, a prévenu mercredi l'entraîneur merengue Zinédine Zidane.

C'est vrai que quand on regarde les deux dernières années, il y a une équipe qui a été supérieure, qui l'a démontré", a déclaré le technicien français en conférence de presse à la veille d'un déplacement à Getafe jeudi pour la 34e journée.

"Mais je ne pense pas qu'on laisse ça de côté. De toute façon, comme chaque année, c'est notre premier objectif l'année prochaine", a-t-il ajouté. "Dans la durée c'est la compétition la plus longue, c'est celle-là qu'il ne faut pas louper pour moi. Et je vais mettre ça dans la tête de mes joueurs. C'est notre pain quotidien et ce sera la Liga."

Vainqueur d'Alavés 2-0, le FC Barcelone a effleuré mardi son 26e titre de champion d'Espagne, le huitième en onze ans, qu'il peut décrocher samedi s'il bat Levante... à moins d'une défaite de l'Atlético Madrid contre Valence mercredi soir, synonyme de trophée pour les Catalans.

Triple lauréat de la Ligue des champions lors de son premier mandat sur le banc merengue (2016-2018), Zidane a souvent répété que le jour le plus heureux de sa carrière d'entraîneur avait été la conquête du titre de champion d'Espagne en mai 2017.

"Sans dévaluer le reste, dans ce club on essaie toujours d'être sur tous les tableaux, mais le quotidien ce sera la Liga", a-t-il insisté, sans vouloir s'appesantir sur les raisons de la domination barcelonaise ces dernières années.

"Je ne sais pas, il y a beaucoup de choses, pas une seule en particulier. Nous, l'an prochain, on va justement essayer de débuter la Liga de la meilleure des manières (...) sinon ce sera à nouveau compliqué", a-t-il fait valoir. "(Les Barcelonais) ont mieux fait les choses dernièrement, c'est vrai, mais il faut changer ça. L'an prochain, il faut inverser la dynamique. Pour moi, le plus important c'est la Liga", a-t-il conclu.

Plus de champagne pour le vainqueur de la Coupe d'Angleterre

Gary Cahill éclate de joie après la victoire en finale de la Coupe d'Angleterre 1-0 contre Manchester United, au stade de Wembley, 19 mai 2018.

Que ce soit Watford ou Manchester City, le champagne c'est fini: le vainqueur de la prochaine Coupe d'Angleterre le 18 mai ne fêtera plus son triomphe au champagne, a annoncé la Fédération anglaise de football (FA) mercredi.

"Dans toutes les compétitions organisées par la FA, les équipes victorieuses recevront un +champagne+ non alcoolisé pour leurs célébrations, à partir de la finale de la FA Cup cette année", explique la FA dans un communiqué relayé par les médias britanniques.

"Cela a pour but de s'assurer que nous sommes aussi inclusifs que possible, pour les joueurs et les communautés qui peuvent être interdits de consommer de l'alcool, ainsi que pour tous les joueurs âgés de moins de 18 ans", justifie la FA.

La finale de la Coupe d'Angleterre, organisée le samedi 18 mai à Wembley, opposera Watford à Manchester City.

La FA Cup, disputée pour la première fois lors de la saison 1871-1872, est la plus vieille compétition nationale du monde du football.

Voir plus

XS
SM
MD
LG