Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

NBA: Golden State joue avec le feu, les Lakers ont perdu la flamme

La vedette des Golden State Warriors, Stephen Curry, Oakland, Californie, le 12 juin 2017

Golden State a pris son temps après un catastrophique premier quart-temps pour battre Miami (120-118) dimanche, tandis que les Los Angeles Lakers ont sombré à Philadelphie (143-120).

Quand Stephen Curry commence mal ses matches, Golden State souffre.

Le meneur des Warriors n'a marqué que trois points lors de la première période et son équipe n'a pas fait le poids face à Miami qui a compté jusqu'à 19 points d'avance!

Il a fallu attendre la fin de la 2e période pour que les double champions NBA en titre reviennent au score (51-51) grâce au réveil conjoint de Curry (15 pts) et de Kevin Durant (14 pts).

Mais il leur a fallu se battre jusqu'au bout face à une accrocheuse équipe de Miami qui présente la particularité d'avoir un meilleur bilan à l'extérieur (14 v-13 d) qu'à domicile (11 v-16 d).

Le Heat a été dangereux jusqu'au bout grâce à Josh Richardson, en état de grâce avec ses 37 points et huit tirs primés réussis, nouveaux records personnels.

Mené de trois points (118-115) après un ballon perdu par Draymond Green à 50 secondes de la sirène, Golden State a égalisé grâce à un panier à trois points, son premier de la soirée, de Kevin Durant.

Miami a raté sa chance sur sa dernière possession de ballon, Durant a pris le rebond défensif puis a manqué la cible, mais a récupéré le ballon, avant que DeMarcus Cousins ne donne la victoire à Golden State avec deux lancers francs.

- 39 points pour Durant -

"On a mal commencé, mais on a retrouvé petit à petit nos repères, c'est une belle victoire contre une équipe qui n'était pas venue pour faire de la figuration", a insisté Durant, meilleur marqueur de la rencontre avec 39 points.

Golden State qui a remporté 17 de ses 19 derniers matches (40 v-15 d), compte désormais trois victoires d'avance sur son dauphin, Denver (37 v-28 d).

Le retour de LeBron James n'a pas réveillé les Lakers.

Sans leur superstar, blessé aux adducteurs pendant cinq semaines, les Californiens avaient perdu onze de leurs 17 matches.

Avec lui, le bilan n'est guère mieux: contre les Sixers, ils ont concédé une troisième défaite en cinq matches.

Kyle Kuzma, l'un des joueurs que les dirigeants des Lakers ont proposé, en vain, à La Nouvelle-Orléans en échange d'Anthony Davis, a pourtant tout essayé.

L'ailier fort, 23 ans, a marqué 23 points dans le premier quart-temps, pour un total de 39 sur la soirée, et donné un point d'avantage à son équipe (40-39) après les douze premières minutes de jeu.

Joël Embiid s'est réveillé en 2e période et les Sixers n'ont plus été inquiétés.

- Doncic encore en vue -

Le pivot camerounais a fini la rencontre avec 37 points et 14 rebonds, tandis que Tobias Harris, l'une des quatre recrues des derniers jours, a ajouté 22 points.

"Notre équipe a progressé en qualité, les nouveaux arrivants ont encore des choses à apprendre sur nos systèmes de jeu, mais je crois qu'on va être forts", s'est réjoui Embiid.

Le contraste avec les Lakers, poussifs, est saisissant.

"Il y a eu trop d'incompréhensions, beaucoup trop", a regretté "King James".

Le triple champion NBA a certes flirté avec le "triple double" (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) avec 18 points, 10 rebonds et neuf passes décisives, mais il a fini la rencontre avec une réussite au tir en berne (50%) et quatre ballons perdus.

Le banc des Lakers a été surclassé par celui de Philadelphie (21 points, contre 40).

Les Lakers restent bloqués à la 10e place de la conférence Ouest (28 v-28 d), tandis que Philadelphie est 4e (36 v-20 d), avant d'affronter mardi Boston (5e, 35 v-21 d), un concurrent direct pour les premiers rôles à l'Est.

A Dallas, Luka Doncic continue d'affoler les statistiques. Le "rookie" slovène a renversé, seul ou presque, Portland qui comptait 15 points d'avance à dix minutes de la sirène.

Les Mavericks se sont imposés 102 à 101 avec 28 points, six passes décisives et neuf rebonds de Doncic qui marche à 19 ans sur le pas de LeBron James.

- Résultats du Championnat nord-américain de basket-ball (NBA) après les matches disputés dimanche:

Atlanta - Orlando 108 - 124

Golden State - Miami 120 - 118

Philadelphie - LA Lakers 143 - 120

Sacramento - Phoenix 117 - 104

Dallas - Portland 102 - 101

Avec AFP

Toutes les actualités

Patrice Neveu, nouveau sélectionneur du Gabon

Patrice Neveu lors d'un match contre l'Equateur, USA, le 11 juin 2016

Le Français Patrice Neveu, 65 ans, a été nommé vendredi sélectionneur du Gabon, en remplacement du Gabonais Daniel Cousin et avec pour mission de qualifier les Panthères pour la Coupe d'Afrique 2020, a annoncé la Fédération gabonaise de football.

Entraîneur depuis trente ans, Patrice Neveu connaît bien l'Afrique, où il a notamment été sélectionneur de la Guinée, de la République démocratique du Congo et de la Mauritanie. Il a aussi entraîné Haïti.

Le Gabon est 90e au classement de la Fifa.

Daniel Cousin, 42 ans, un ancien international gabonais, avait été limogé en mars après moins de sept mois à la tête des Panthères, pour ne pas avoir qualifié le Gabon pour la CAN 2019.

Le football gabonais souffre de nombreux maux: manque d'investissements dans ce pays pétrolier en crise économique, détournements présumés, stades construits en grande pompe pour la CAN de 2017 laissés à l'abandon...

André Ayew nouveau capitaine du Ghana

Andre Ayew contrôle le ballon lors d'une session d'entraînement au stade de Sogara, à Port-Gentil, Gabon, le 24 janvier 2017.

Le milieu offensif du club turc de Fenerbahçe, André Ayew, a été choisi vendredi par le sélectionneur Kwasi Appiah pour succéder dans la fonction de capitaine de la sélection du Ghana à Asamoah Gyan, après la défection surprise de celui-ci lundi.

Gyan, 33 ans et 106 sélections, avait annoncé sa décision de prendre sa retraite internationale pour protester contre l'intention du sélectionneur de ne pas le nommer capitaine à la CAN qui débute le 21 juin en Egypte.

Le meilleur buteur de l'équipe du Ghana (51 buts) est depuis revenu sur sa décision mercredi, sur "demande présidentielle".

"Gyan a été élevé au rang de capitaine général", a annoncé la Fédération ghanéenne de foot sur son site internet.

Ayew, le nouveau capitaine des Black Stars du Ghana, âgé de 30 ans, est le fils d'Abedi Pelé, l'ancienne vedette de l'Olympique de Marseille. Il a revêtu pour la première fois le maillot de l'équipe nationale en 2008, à 18 ans. Il était en 2009 le capitaine de l'équipe des U20 du Ghana sacrée championne du monde.

Le milieu de terrain Kwadwo Asamoah, de l'Inter Milan, a été nommé vice-capitaine du Ghana.

A la CAN, les Black Stars du Ghana sont dans le groupe F avec le Cameroun, tenant du titre, le Bénin et la Guinée-Bissau.

NBA: Toronto fait le dos rond et le break

L'ancienne vedette des San Antonio Spurs, Kawhi Leonard, Minneapolis, le 8 mars 2016.

Toronto va disputer le match le plus important de sa jeune histoire samedi: les Raptors, vainqueurs à Milwaukee 105 à 99 jeudi, n'ont plus besoin que d'une victoire pour atteindre leur première finale NBA.

Quand Milwaukee a débuté le match N.5 tambour battant et a compté jusqu'à douze points d'avance (14-2), Kawhi Leonard a gardé son calme, même si son équipe semblait au bord du KO après moins de cinq minutes de jeu.

Il en faut beaucoup plus pour faire paniquer le très flegmatique ailier des Raptors, sacré champion NBA en 2014 avec les San Antonio Spurs.

"Je savais qu'il y avait encore beaucoup de temps à jouer et que si on produisait notre meilleur basket, on pouvait revenir et c'est ce qui s'est passé", a simplement expliqué Leonard.

"On a juste gagné un match, je suis concentré sur le moment, je ne projette pas au-delà de ce qu'on a fait ce soir", a-t-il balayé, presque agacé.

Sous l'impulsion de son ailier, auteur de 35 points, dont 15 en 4e période, Toronto, franchise créée en 1995, a réussi un sacré exploit, ne lui en déplaise.

Les Raptors se sont imposés dans la salle de la deuxième meilleure équipe à domicile en saison régulière (33 v-8 d).

Plus impressionnant encore, ils ont infligé trois défaites de suite aux Bucks qui n'avaient jamais enchaîné trois revers consécutifs depuis le coup d'envoi de la saison 2018-19.

"Kawhi (Leonard) inspire ses coéquipiers, il marque beaucoup, mais il m'impressionne encore plus par ce qu'il fait en défense, même si cela se voit moins", a insisté son entraîneur Nick Purse.

Milwaukee, meilleure équipe de la saison régulière, avait pourtant idéalement débuté la rencontre.

- VanVleet père de famille comblé -

Mais les Bucks sont restés muets pendant cinq minutes en 2e période et ont permis à Toronto de revenir au score.

Les Raptors sont passés en tête pour la première fois durant le 3e quart-temps et ont pris définitivement l'ascendant dans le "money time" (92-85) grâce à un panier à trois points capital, le seul de la soirée, de Marc Gasol (4 pts).

Toronto a également réussi à perturber la star de Milwaukee Giannis Antetokokounmpo qui a été limité à 24 points.

Autre secteur où Toronto fait la différence: le banc des Bucks n'a apporté que 15 points, contre 35 à celui des Raptors, dont 21 pour le seul Fred VanVleet (7 paniers à trois points).

Van Vleet, devenu père pour la deuxième fois lundi, était pourtant encore dans l'Illinois mercredi, avec l'accord de son équipe, pour être aux côtés de sa compagne et de leur nouveau-né.

"Peu dormir et avoir un enfant, c'est la recette du succès en play-offs", a-t-il plaisanté.

"Cette victoire montre la force collective de cette équipe, s'imposer à Milwaukee n'est pas une mince affaire, mais on y est parvenu avec beaucoup de solidarité", a insisté VanVleet, très discret jusque là depuis le début des play-offs.

Milwaukee, en quête de son premier titre depuis 1971, n'abdique pas et croit encore en ses chances.

"Il y quelques rebonds défensifs qu'on a manqués en fin de match et qui nous ont coûté cher. J'ai juste dit à mon équipe de se concentrer exclusivement sur le match N.6 et d'aller chercher la victoire à Toronto", a souligné Mike Budenholzer, l'entraîneur des Bucks.

Le vainqueur de ce duel sera opposé en finale à partir du 30 mai à Golden State.

Le double champion NBA en titre est qualifié pour sa cinquième finale de suite depuis lundi, après avoir battu Portland pour la quatrième fois en quatre matches.

Avec AFP

Un nouvel manager pour la séléction nationale gabonaise

Un nouvel manager pour la séléction nationale gabonaise
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:01 0:00

La Fédération algérienne affiliée à World Rugby

Le logo de la World rugby, lors du mondial exposé à Tokyo, Japon, le 18 mai 2019.

La Fédération internationale World Rugby a affilié la jeune Fédération algérienne de Rugby (FAR), créée en 2015, en tant que membre associé, s'est réjoui jeudi la FAR dans un communiqué reçu par l'AFP à Alger.

Une fédération membre associée peut, au bout de deux ans minimum, demander l'affiliation à part entière à World Rubgy, condition pour pouvoir prétendre à se qualifier à la Coupe du monde de rugby.

"Le Comité exécutif de (...) World Rugby a voté (...) hier (mercredi) à Dublin en faveur du dossier d'affiliation officielle de la Fédération algérienne de Rugby (FAR) en tant que membre associé", annonce la FAR.

Largement pratiqué en Algérie durant la colonisation française, le rugby avait progressivement disparu au lendemain de l'indépendance du pays en 1962.

Depuis 2007, des rubgymen algériens et franco-algériens évoluant en France ont fait renaître ce sport en Algérie qui compte désormais une Fédération, née en novembre 2015, une quarantaine de clubs et une équipe nationale qui jouera en 2019 la Gold Cup, la compétition africaine de 1e division.

Le XV d'Algérie, qui a joué son premier match officiel en 2015, a remporté en 2017 lors de sa première participation la Bronze Cup, 3e et plus basse division du rugby africain, puis l'année suivante la Silver Cup (2e division), lui ouvrant les portes de la Gold Cup, ce qui va lui permettre de se frotter aux meilleures équipes du continent.

L'Algérie aspire à devenir dans deux ans membre permanent de World Rugby afin de permettre à sa "sélection nationale de disputer la phase des éliminatoires de la Coupe du monde 2023, prévue en France (...) objectif principal de la sélection algérienne", souligne la FAR.

Voir plus

XS
SM
MD
LG