Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

NBA: coup de fatigue pour les cadors, avant la pause du All Star Game

Pascal Siakam, pivot camerounais des Toronto Raptors, à droite, face à Kevin Love des Cavaliers, Cleveland, le 13 octobre 2016.

La traditionnelle pause du All Star Game va faire du bien à Houston et Golden State: leurs stars ont pourtant affolé les statistiques mercredi, mais les Rockets et les Warriors ont craqué en fin de match pour s'incliner respectivement à Minnesota (121-111) et à Portland (129-107).

De vendredi à mercredi prochain, comme chaque année en février, la NBA fait relâche et les joueurs vont avoir jusqu'à une semaine de repos, très appréciée à ce stade d'une saison éprouvante.

All Star Game à Charlotte dimanche oblige, les meilleurs joueurs vont, eux, devoir se contenter d'un ou de deux jours sans basket, mais, James Harden en tête, ils ne boudent pas leur plaisir.

"Cela va nous faire du bien", a insisté le meneur de Houston, qui joue depuis plusieurs matches déjà avec une épaule gauche endolorie.

"The Beard" a encore frappé les esprits contre Minnesota avec ses 42 points.

Pour le 31e match de suite, il a marqué plus de 30 points, ce qui lui a permis d'égaler la deuxième plus longue série du genre de l'histoire réalisée au début des années 1960. Le MVP (meilleur joueur) en titre a pour la 22e fois cette saison marqué plus de 40 points et a imité Michael Jordan, le dernier avec une telle statistique, en 1989-90.

Seul problème pour Harden et Houston, ils ont craqué en fin de match et se sont inclinés sur le parquet de Minnesota, ce qui les laisse à la 5e place de la conférence Ouest (33 v-24 d).

- Steve Kerr exclu -

"Le souci, c'est qu'on s'est encore endormi en 3e période. On a encore permis à nos adversaires de revenir", a regretté Harden qui tourne à une moyenne impressionnante de 40 points sur ses 34 derniers matches.

"Il y a des moments dans nos matches où on ne joue pas assez +dur+", a renchéri son entraîneur Mike d'Antoni qui attend avec impatience le retour après la pause de Clint Capela, blessé au pouce droit le 13 janvier.

L'implosion de Golden State a encore été plus spectaculaire.

Les double champions NBA en titre, qui restaient sur cinq victoires, menaient d'un point (95-94) en débutant le 4e quart-temps, mais ils n'en ont marqué que douze dans une 4e période catastrophique où ils ont perdu complétement pied.

Stephen Curry et Kevin Durant ont inscrit chacun 32 points, mais aucun en dernière période. Leur entraîneur Steve Kerr est sorti de ses gonds après une énième décision arbitrale controversée dans un match houleux et a été exclu pour la deuxième fois de sa carrière d'entraîneur.

"J'étais frustré, d'autant que nos joueurs se battaient dans des conditions difficiles, il nous manquait trois joueurs, c'était notre 3e match en quatre jours", a expliqué le coach des leaders de la conférence Ouest (41 v-16 d).

- Thomas de retour -

Antetokpounmpo et Milwaukee sont, eux, partis en vacances l'esprit libéré et avec le meilleur bilan de NBA (43 v-14 d). Ils ont stoppé (106-97) Indiana dans sa salle qui restait pourtant sur quatre victoires de suite.

Antetokounmpo, 24 ans, a fini la rencontre avec 33 points, 19 rebonds et 11 passes décisives, soit son cinquième "triple double" de la saison (3 catégories de statistiques à dix unités et plus), le 14e depuis ses débuts en NBA.

Le phénomène grec qui est l'un des deux capitaines pour le All Star Game dimanche, a dépassé pour la 13e fois cette saison les seuils des 25 points, 15 rebonds et 5 passes décisives, une première depuis 1976/77.

Pascal Siakam ne participera pas au All Star Game, mais il enchaîne les matches de haute volée. Le pivot camerounais de Toronto a encore amélioré son record personnel avec 44 points face à Washington (129-120) pour la sixième victoire consécutive de son équipe, 2e à l'Est (43 v-16 d).

Enfin, Isaiah Thomas a fait son retour après onze mois d'absence et ses débuts sous le maillot de Denver.

L'ancien meneur de Boston, opéré en mars 2018 de la hanche droite pour la deuxième fois en deux ans, a marqué huit points en 13 minutes de jeu lors de la victoire des Nuggets face à Sacramento (120-118).

- Résultats du Championnat nord-américain de basket-ball (NBA) après les matches disputés mercredi:

Minnesota - Houston 121 - 111

Portland - Golden State 129 - 107

LA Clippers - Phoenix 134 - 107

Dallas - Miami 101 - 112

Boston - Detroit 118 - 110

New York - Philadelphie 111 - 126

Toronto - Washington 129 - 120

Denver - Sacramento 120 - 118

Chicago - Memphis 122 - 110

Cleveland - Brooklyn 139 - 148 a.p.

Indiana - Milwaukee 97 - 106

Avec AFP

Toutes les actualités

Un nouvel manager pour la séléction nationale gabonaise

Un nouvel manager pour la séléction nationale gabonaise
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:01 0:00

La Fédération algérienne affiliée à World Rugby

Le logo de la World rugby, lors du mondial exposé à Tokyo, Japon, le 18 mai 2019.

La Fédération internationale World Rugby a affilié la jeune Fédération algérienne de Rugby (FAR), créée en 2015, en tant que membre associé, s'est réjoui jeudi la FAR dans un communiqué reçu par l'AFP à Alger.

Une fédération membre associée peut, au bout de deux ans minimum, demander l'affiliation à part entière à World Rubgy, condition pour pouvoir prétendre à se qualifier à la Coupe du monde de rugby.

"Le Comité exécutif de (...) World Rugby a voté (...) hier (mercredi) à Dublin en faveur du dossier d'affiliation officielle de la Fédération algérienne de Rugby (FAR) en tant que membre associé", annonce la FAR.

Largement pratiqué en Algérie durant la colonisation française, le rugby avait progressivement disparu au lendemain de l'indépendance du pays en 1962.

Depuis 2007, des rubgymen algériens et franco-algériens évoluant en France ont fait renaître ce sport en Algérie qui compte désormais une Fédération, née en novembre 2015, une quarantaine de clubs et une équipe nationale qui jouera en 2019 la Gold Cup, la compétition africaine de 1e division.

Le XV d'Algérie, qui a joué son premier match officiel en 2015, a remporté en 2017 lors de sa première participation la Bronze Cup, 3e et plus basse division du rugby africain, puis l'année suivante la Silver Cup (2e division), lui ouvrant les portes de la Gold Cup, ce qui va lui permettre de se frotter aux meilleures équipes du continent.

L'Algérie aspire à devenir dans deux ans membre permanent de World Rugby afin de permettre à sa "sélection nationale de disputer la phase des éliminatoires de la Coupe du monde 2023, prévue en France (...) objectif principal de la sélection algérienne", souligne la FAR.

Le Mondial-2022 au Qatar se jouera finalement à 32 équipes

L'attaquant des Bleus Kylian Mbappé embrasse la Coupe du Monde, le 15 juillet 2018 à Moscou

La Coupe du monde 2022 au Qatar se jouera finalement à 32 équipes, et non dans une version élargie à 48 nations, a annoncé mercredi la Fifa, renonçant à son projet qui impliquait l'organisation de rencontres dans au moins un pays voisin de l'émirat.

La Fifa, qui s'était prononcée en mars lors d'une réunion de son Conseil à Miami en faveur de cet élargissement à 48 équipes, s'appuyant sur une étude de faisabilité, avait inscrit le passage de 32 à 48 équipes dès 2022 à l'ordre du jour de son prochain congrès en juin à Paris mais a indiqué que "dans les circonstances actuelles, une telle proposition ne pouvait être mise en oeuvre".

Le projet du président de la Fifa, Gianni Infantino, se heurtait à un obstacle géopolitique majeur avec le blocus imposé au Qatar par plusieurs pays voisins.

Ce nouveau format, qui est déjà entériné pour le Mondial-2026 qui sera disputé dans trois pays (Etats-Unis, Canada et Mexique) implique de passer de 64 à 80 matches. Sa mise en place dès 2022 aurait nécessité qu'un pays voisin du Qatar, comme le Koweït ou Oman, accueille des matches.

"La Fifa et le Qatar ont conjointement exploré toutes les possibilités pour accroître le nombre d'équipes de 32 à 48 en impliquant des pays voisins", explique le communiqué de la Fifa. "A la suite d'un processus de consultation approfondi (...) il a été conclu que dans les circonstances actuelles une telle proposition ne pouvait être mise en oeuvre".

La Fifa et le Qatar ont "également étudié la possibilité pour le Qatar d'accueillir le tournoi à 48 équipes en abaissant notamment les exigences de la Fifa", ajoute l'instance. Mais une analyse commune a conclu qu'en raison "de l'avancée des préparatifs, plus de temps était nécessaire et une décision ne pouvait être prise avant juin. Il a donc été décidé de ne pas aller plus loin dans cette option".

Le Mondial-2022 au Qatar conserve son format original avec 32 équipes et "aucune proposition ne sera soumise au congrès de la Fifa le 5 juin à Paris", ajoute l'instance.

Cette annonce sonne comme un échec pour Infantino qui s'était démené un peu partout dans le monde pour défendre son projet, avec apparemment l'appui de l'Arabie saoudite. L'Italo-Suisse poursuit dans le même temps son projet de Coupe du monde des clubs à 24 équipes dès 2021, que ne soutient toutefois pas l'UEFA.

A la tête de la Fifa depuis février 2016 où il a succédé à Sepp Blatter contraint à la démission en raison d'un vaste scandale de corruption, Infantino, unique candidat, est assuré d'être élu pour un nouveau mandat le 5 juin lors du congrès de la Fifa à Paris.

Tuchel "partagé" sur le discours de Mbappé

Thomas Tuchel regarde avant le match entre le Bayern Munich contre le PSG, le 21 juillet 2018.

L'entraîneur du Paris SG Thomas Tuchel a indiqué jeudi qu'il était "un peu partagé" sur le discours de sa star Kylian Mbappé, qui a laissé entendre dimanche qu'il pouvait quitter le club dès cet été s'il n'avait pas plus de responsabilités.

"Je suis un peu partagé. Il a de grands objectifs et beaucoup de confiance. Il a eu l'idée de faire ce +speech+. Il a des idées, il est très intelligent. C'est très clair, quand il fait et ce qu'il fait. Mais, d'un autre côté, il est invité à prendre ses responsabilités", a indiqué le technicien allemand à la veille du dernier match de la saison, à Reims.

"Tout le monde est invité, chaque jour, à prendre ses responsabilités, être à l'heure, manger professionnel, dormir professionnel, jouer professionnel. Ce n'est pas nécessaire de faire un +speech+. C'est pour ça, je suis calme", a-t-il poursuivi.

"C'est un gars spécial, il veut marquer, marquer, marquer et avoir tous les trophées possibles. C'est pour ça on doit accepter et ce n'est pas une chose personnelle. Je ne suis pas en colère, c'est normal. Ce n'est pas un problème de prendre ses responsabilités", a-t-il conclu sa longue réponse.

Dimanche, Mbappé a lâché une bombe médiatique en recevant son trophée de meilleur joueur de la saison de Ligue 1 à la cérémonie de l'UNFP: "C'est un moment important pour moi. Un tournant dans ma carrière, le moment d'avoir plus de responsabilités. Peut-être au PSG, peut-être ailleurs", a-t-il déclaré.

La mystérieuse phrase du champion du monde a eu un retentissement bien au-delà des frontières françaises, notamment en Espagne où le Real Madrid est prêt à dépenser 280 M EUR pour l'attirer cet été, selon les médias espagnols.

Le Paris SG a réagi le lendemain en assurant que sa star "poursuivra la saison prochaine" au club.

Toronto et Milwaukee dos à dos

Toronto et Milwaukee dos à dos
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:14 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG