Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Avertissement pour Houston en NBA


James Harden des Houston Rockets, Staples Center, Los Angeles, Californie, le 28 octobre 2014.

Houston est tombé de son nuage dimanche à deux semaines du coup d'envoi des play-offs avec sa nette défaite (100-83) sur le parquet de San Antonio qui a de son côté fait un grand pas vers la qualification.

Son équipe a beau réussir une saison régulière historique et être assuré de terminer avec le meilleur bilan du Championnat 2017-18, Mike D'Antoni ne décolérait pas, après avoir subi la loi des Spurs qui ont stoppé une série de onze victoires de suite des Rockets.

"Nous n'avions aucune énergie ni motivation, cela fait trois-quatre matches qu'on n'est plus aussi tranchant", a regretté l'entraîneur des Rockets.

D'Antoni redoute que cette fin de saison régulière en roue libre coûte cher à son équipe avec des joueurs qui demandent à être laissés au repos avant les play-offs qui débutent le 14 avril.

"Tout le monde veut du repos, du repos et du repos, mais il faut jouer, sinon, on va perdre tout ce sur quoi on a travaillé pendant 80 matches", a tempêté D'Antoni.

"C'est une période dangereuse pour nous (...) Etre reposé et jouer mal, ce n'est pas la recette gagnante pour les play-offs", a-t-il ajouté, livide.

Niveau 'correct' pour Durant

Contre San Antonio, Chris Paul, souffrant des adducteurs depuis plusieurs semaines, n'a pas joué et seul James Harden a surnagé avec ses 25 points.

Les Rockets ont fini la rencontre avec une réussite à trois points de 22,6% et leur plus faible rendement offensif de la saison.

Les Spurs, eux, avaient le sourire: alors qu'ils avaient plongé jusqu'à la 8e place de la conférence Ouest le mois dernier, ils ont consolidé leur 4e place au classement (45 v-32 d) et comptent trois victoires d'avance sur le 9e, Denver (42 v-35 d).

"On a connu des hauts et des bas cette saison, mais on retrouve notre meilleur niveau au moment le plus important", s'est félicité Rudy Gay qui, avec ses 21 points, a bien épaulé l'omniprésent LaMarcus Aldridge (23 pts, 14 rbds).

A l'Ouest toujours, Kevin Durant a relancé Golden State qui restait sur trois défaites consécutives à domicile, avec ses 29 points et 11 rebonds contre Phoenix (117-107).

"Il me faut encore quelques matches pour être à 100%, mon niveau pour le moment est correct", a assuré Durant qui a fait son retour jeudi après avoir manqué deux semaines de compétition à cause d'une fracture costale.

Autre bonne nouvelle pour les Warriors, sous le choc de la blessure au dos la veille de Patrick McCaw: l'arrière, 22 ans, a pu quitter l'hôpital après des examens rassurants.

Cleveland menacé par Philadelphie

Oklahoma City (5e, 45 v-33 d) a quasiment son billet pour les play-offs en poche après s'être imposé à La Nouvelle Orléans (8e, 43 v-34 d) 109 à 104.

Russell Westbrook a remporté avec 26 points, dont 10e en 4e période, 15 rebonds et 13 passes décisives son explosif duel avec Anthony Davis (25 pts, 11 rbds).

Les Pélicans ont rétrogradé à la 8e place (43 v-34 d) et sont sous la menace de Denver, vainqueur après prolongation de Milwaukee (128-125).

Utah a décroché une victoire capitale (121-97) face à un adversaire direct, Minnesota, et se retrouve 6e (44 v-33 d) grâce aux 23 points de Ricky Rubio et 13 rebonds et 4 contres de Rudy Gobert.

En revanche, les Clippers (10e, 41 v-36 d) ont sans doute perdu tout espoir de disputer les play-offs après leur défaite à domicile face à Indiana (111-104).

A l'Est, Cleveland est venu à bout de Dallas (98-87).

LeBron James, longtemps méconnaissable, a fini la rencontre avec son 17e "triple double" de la saison (16 points, 13 rebonds et 12 passes), mais ses Cavaliers (3e, 47 v-30 d) peuvent se faire déborder par Philadelphie (4e, 46 v-30 d) qui, pour la première fois depuis 17 ans, a enchaîné dix victoires en s'imposant à Charlotte 119 à 102.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG