Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Navires interdits de ports par l'ONU: 3 nord-coréens et un de Palau


Le navire de sauvetage Aquarius affrété par SOS Méditerranée est arrivé vendredi matin à Palerme (Sicile) avec à son bord 604 migrants, dont 240 mineurs, Sicile, Italie, 13 octobre 2017. (Twitter/@SOSMedItalia)

Les quatre nouveaux navires interdits jeudi de ports pour des cargaisons ciblées par des sanctions des Nations unies contre la Corée du Nord battent pavillon nord-coréen pour trois d'entre eux et de Palau pour le quatrième, selon une liste finale adoptée par l'ONU.

Dans un premier temps, des diplomates avaient indiqué jeudi que les quatre navires visés étaient tous nord-coréens.

Selon la liste définitive consultée vendredi par l'AFP, il s'agit des pétroliers Billions no 18 (immatriculation 9191773, Palau) et Rye Song Gang 1 (7389704, Corée du Nord), et les cargos nord-coréens Ul Ji bong 6 (9114555) et Rung Ra 2 (9020534).

Le pétrolier nord-coréen Sam Jong 2, identifié jeudi par des diplomates, n'est pas à ce stade interdit de ports. Mais il figure sur une liste de six bateaux suspectés de transporter des cargaisons illicites en application des sanctions contre la Corée du Nord et pour lesquels une procédure d'interdiction reste "ouverte", selon un diplomate.

A l'origine, les Etats-Unis avaient demandé à l'ONU d'interdire de ports dix navires. Mais la Chine n'a accepté jeudi que quatre d'entre eux, selon des sources diplomatiques.

Les six autres navires accusés par Washington de contrevenir aux résolutions de l'ONU sont, outre le Sam Jong 2 (Corée du Nord), le pétrolier Lighthouse Winmore (Hong Kong), le cargo Xin Sheng Hai (Belize), le cargo Kai Xiang (Hong Kong), et les bateaux Yu Yuan (Chine) et Glory Hope 1 (aussi identifié sous le nom Orient Shenyu, Panama).

Le président américain Donald Trump a critiqué jeudi un manque de coopération de la Chine pour limiter l'approvisionnement en pétrole de la Corée du Nord dans le cadre des sanctions internationales. Pékin, principal partenaire commercial de Pyongyang, a assuré respecter les résolutions de l'ONU.

L'interdiction de ports pour des navires est prévue dans les trois derniers trains de sanctions adoptés par les Nations unies, les 5 août, 11 septembre et 22 décembre. Ces sanctions ciblent notamment le charbon, le fer, la pêche, le textile et le pétrole à destination ou en provenance de Corée du Nord.

Ces mesures visent à sanctionner les programmes d'armement nucléaire et conventionnel de la Corée du Nord, jugés menaçants pour le monde. Pyongyang assure qu'ils n'ont qu'une vocation défensive et dissuasive.

En octobre, l'ONU avait déjà --et pour la première fois de son histoire-- banni de ports dans le monde quatre navires, battant pavillon des Comores, de Saint-Kitts-et-Nevis, du Cambodge et de Corée du Nord.

Avec AFP.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG