Liens d'accessibilité

Qui peut gâcher la dernière apparition de Bolt au Mondiaux 2017 ?


Usain Bolt de la Jamaïque, deuxième à gauche, remporte la finale masculine de 100 mètres devant André De Grasse du Canada, à gauche, Justin Gatlin des États-Unis et Jimmy Vicaut en France lors des compétitions d'athlétisme des Jeux olympiques d'été de 2016 au stade olympique de Rio De Janeiro, Brésil, 14 août 2016.

Andre De Grasse forfait, ils sont quatre sprinteurs à pouvoir empêcher la légende Usain Bolt de rester le maître incontesté du 100 m pour sa dernière apparition sur la distance, samedi lors des Mondiaux-2017 à Londres.

. Justin Gatlin (Etats-Unis, 35 ans): Le mal-aimé. Suspendu huit ans pour dopage en 2006, une sanction ramenée à quatre ans en appel, Gatlin incarne l'anti-Bolt: un physique tout en muscles (1,85 m, 83 kg), parfaite antithèse du longiligne Jamaïcain, et une réputation déjà sulfureuse à ses débuts avec un premier contrôle positif à 19 ans, là où Sa Majesté Bolt a traversé sa prodigieuse carrière sans le moindre soupçon. Le duel entre les deux hommes aux JO-2016 a ainsi pris des allures de combat entre le Bien et le Mal, dans un sport en plein chaos après les scandales de corruption et de dopage survenus en 2015. Bolt l'avait emporté mais Gatlin, champion olympique du 100 m en 2004 et double champion du monde sur 100 et 200 m en 2005 juste avant ses déboires, n'a toujours pas abdiqué malgré son âge avancé. Cette année, il a parcouru la ligne droite en 9 sec 95, ce qui fait de lui le 7e performeur de 2017 à égalité avec... Bolt.

. Yohan Blake (Jamaïque, 27 ans): Compagnon d'entraînement de Bolt sous les ordres de Glenn Mills, il reste surtout le seul à avoir pu placer un nom autre que celui de son illustre compatriote au palmarès d'une grande compétition sur les 9 dernières années, en profitant de son faux départ lors de la finale du 100 m des Mondiaux-2011. Comme Gatlin, le doute a longtemps accompagné ses remarquables performances (2e performeur de l'Histoire sur 100 m et 200 m), la faute à un contrôle positif en 2009. Et lui aussi aimerait pour une fois sortir de l'ombre envahissante de Bolt. Comment mieux marquer l'Histoire qu'en gâchant les adieux d'une légende?

. Christian Coleman (USA, 21 ans): Inconnu du grand public avant 2017, il a frappé très fort en signant le meilleur temps de l'année sur 100 m (9 sec 82, le 7 juin à Eugene), se voyant accoler l'étiquette de "nouvelle sensation du sprint US". Auteur du doublé 100-200 m aux Championnats universitaires (NCAA), il n'est passé professionnel que mi-juin. Reste à savoir comment il gérera la pression et l'effervescence qu'il a suscitée ces derniers mois. Très attendu aux sélections américaines pour les Mondiaux, il avait fini par craquer en étant battu sur 100 et 200 m. Un mauvais présage?

. Akani Simbine (Afrique du Sud, 23 ans): 5e de la finale des JO-2016 sur 100 m, Simbine a passé un cap cette année. 3e homme le plus rapide de 2017 derrière Coleman et Blake avec un chrono de 9 sec 92 (le 18 mars à Pretoria), Simbine est, au minimum, un candidat déclaré au podium, dans le sillage d'une équipe sud-africaine à l'ambition dévorante sur ces Mondiaux. Mais Bolt a déjà marqué son territoire en lui infligeant une défaite cinglante, le 21 juillet à Monaco.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG