Liens d'accessibilité

Mondial 2006 : la Fifa rejette l'appel de Niersbach, toujours suspendu


Wolfgang Niersbach, ancien président de la Fédération allemande (DFB) et vice-président du comité d'organisation du Mondial-2006 en Allemagne, 18 mai 2016.

Le comité d'appel de la Fifa a rejeté vendredi le recours déposé par Wolfgang Niersbach, ancien président de la Fédération allemande (DFB) et vice-président du comité d'organisation du Mondial-2006 en Allemagne, suspendu un an de toute activité liée au football pour son implication dans le scandale de corruption présumée autour de ce tournoi.

Le comité a estimé que la sanction infligée à Niersbach en juillet était "adéquate" et a maintenu en conséquence sa suspension d'un an, à compter du 25 juillet 2016.

La Fifa avait ouvert le 22 mars 2016 une procédure visant Niersbach, ainsi que Franz Beckenbauer, légende du football allemand et président du comité de candidature puis d'organisation du Mondial-2006 en Allemagne.

En juillet, la chambre de jugement du comité d'éthique de la Fifa avait reconnu Niersbach coupable de ne pas avoir rapporté des faits relatifs à de possibles malversations dans le cadre de l'attribution du Mondial-2006 et l'avait suspendu un an.

Avec Franz Beckenbauer et deux autres dirigeants du foot allemand, Horst-Rudolf Schmidt et Theo Zwanziger, il est également poursuivi par la justice suisse pour gestion déloyale, escroquerie et blanchiment d'argent dans ce dossier.

L'affaire avait démarré fin octobre 2015 lorsque le magazine allemand Der Spiegel avait accusé l'Allemagne d'avoir utilisé un fonds secret de 10 millions de francs suisses (6,7 millions d'euros au taux de change de l'époque) pour acheter des voix et obtenir l'organisation du Mondial-2006.

XS
SM
MD
LG