Liens d'accessibilité

Messi maintient le Barça dans la course avec un doublé


Lionel Messi et Neymar s’échauffent avant le "Clasico" Barcelone-Real Madrid, au stade Nou Camp, à Barcelone, 3 décembre 2016.

A deux jours de l'attribution du Ballon d'Or, Lionel Messi s'est distingué: un doublé de l'Argentin a permis au Barça d'écarter la lanterne rouge Osasuna (3-0), samedi pour la 15e journée du Championnat d'Espagne, et de réduire provisoirement son retard sur le Real Madrid en tête.

Après une première période dominatrice mais stérile, Messi a décanté les choses en provoquant l'ouverture du score, signée Luis Suarez d'un plat du pied à la limite du hors-jeu (59e). Puis le quintuple Ballon d'Or argentin a doublé la mise d'un petit ballon piqué après une offrande de Jordi Alba (72e), avant de marquer au bout d'un joli slalom durant lequel il a passé en revue toute la défense (90e+2).

Avec ses 10e et 11e buts dans cette Liga, Messi dépasse, en tête du classement des buteurs, son compère Suarez et l'attaquant madrilène Cristiano Ronaldo, forfait ce week-end (10 buts chacun). Un joli pied de nez au Portugais, grand favori pour le Ballon d'Or 2016 qui sera attribué lundi.

Au classement, le FC Barcelone (2e, 31 pts) revient temporairement à trois longueurs du Real de Zinédine Zidane (1er, 34 pts), opposé en soirée à La Corogne (19h45 GMT) pour tenter d'améliorer le record d'invincibilité du club avec un possible 35e match consécutif sans défaite.

Ce n'était sans doute pas le match le plus accompli cette saison pour le Barça, trop statique et trop brouillon dans la finition.

Mais ce succès met fin à une série noire de trois nuls sur les trois dernières journées et relance les Catalans, qui peuvent espérer passer les fêtes de fin d'année à trois longueurs du leader merengue: le Real, mobilisé par le Mondial des clubs au Japon, sera dispensé de la 16e journée le week-end prochain.

- Frissons -

Mais pour cela, il faudra que le Barça remporte le derby contre l'Espanyol dimanche prochain, et qu'il montre un peu plus d'efficacité qu'au stade El Sadar de Pampelune samedi après-midi.

Réduits à un duo en l'absence de Neymar, Lionel Messi et Luis Suarez ont eu chacun des occasions très nettes d'ouvrir la marque en première période... qu'ils ont inexplicablement gâchées.

Que dire de cette délicieuse petite passe sans contrôle de Messi au-dessus de la défense pour Suarez, dont la frappe était trop croisée (8e) ? Ou bien de ce tir de Suarez en pivot expédié sur le poteau (13e) ? Messi lui-même pouvait pester au vu de ses deux duels ratés face au gardien adverse (15e, 25e).

Dans les frimas de la Navarre, le Barça a même eu des frissons lorsque l'attaquant Oriol Riera s'est jeté devant le but, ratant de peu un centre-tir de De Las Cuevas (30e). Ou bien quand Sergio Leon a trompé le gardien barcelonais Marc-André ter Stegen d'un petit lob qui s'est écrasé sur la transversale (48e).

Heureusement pour le Barça, l'excellent défenseur français Samuel Umtiti veillait, pour reprendre in extremis un attaquant adverse (53e)...

Et Messi a ensuite surgi pour débloquer la situation, offrant au club catalan trois points précieux pour rester au contact du Real.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG