Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Mandat d'arrêt pour corruption contre l'un des frères Gupta en Afrique du sud


De gauche à droite, Peter Thabethe, Ashu Chawla, Ronica Ragavan, Nazeem Howa Vuran Gupta, Takisi Masileng et Sylvia Dlamini, les suspects liés à l'enquête sur la fraude et la corruption des fermes laitières Estina devant le tribunal régional de Bloemfontein, le 15 février 2018

La police sud-africaine a annoncé avoir émis un mandat d'arrêt contre l'un des frères de la sulfureuse famille d'hommes d'affaires Gupta, proche de Jacob Zuma qui a été contraint de démissionner la veille de son poste de président de la République.

"Il y a un mandat d'arrêt qui a été émis contre Ajay Gupta" dans un vaste scandale de détournement de fonds et de corruption, a déclaré un porte-parole de la police, Hangwani Mulaudzi.

>> Lire aussi : Jacob Zuma démissionne

"Les avocats d'Ajay ont été informés qu'il est désormais considéré comme un fugitif", a-t-il ajouté. Ils "ont été prévenus qu'ils devaient le remettre à la police, faute de quoi ils s'exposeraient à des poursuites pour complicité".

Mercredi, la police avait fait une perquisition dans une maison cossue de Johannesburg appartenant à la famille Gupta et procédé à l'arrestation de huit personnes, poursuivies pour fraude, blanchiment d'argent et vols d'argent public dans un projet d'exploitation laitière.

Ces individus ont comparu jeudi au tribunal de Bloemfontein (centre) et ont obtenu leur libération sous caution.

>> Lire aussi : Le président élu Ramaphosa promet de défaire la corruption en Afrique du Sud

Les Gupta et des personnes qui leur sont associées sont soupçonnés d'avoir bénéficié frauduleusement de fonds publics versés par la province du Free State pour ce projet d'exploitation laitière qui ne s'est jamais concrétisé.

Selon la presse locale, un total de 220 millions de rands (15 millions d'euros) aurait été détourné au profit de la fratrie.

Ajay Gupta est lui recherché dans une autre affaire de corruption, selon Hangwani Mulaudzi, qui s'est refusé à donner plus de détails.

>> Lire aussi : L'Afrique du Sud entre dans l'ère Ramaphosa après le départ de Zuma

Selon un rapport de la médiatrice de la République publiée en 2016, les trois frères Gupta sont impliqués dans la gestion des affaires de l'Etat sud-africain, de la nomination de ministres aux pressions pour obtenir de juteux contrats publics.

Leur propriété de Saxonwold est devenue une sorte de présidence bis, où les frères d'origine indienne ont offert des postes de ministres, selon plusieurs témoignages recueillis par la médiatrice.

>> Lire aussi : Trois arrestations lors d'une opération de police chez les Gupta en Afrique du Sud

Cet immense scandale a contribué à faire chuter le président Jacob Zuma, qui a été contraint par son parti, le Congrès national africain (ANC), de remettre sa démission mercredi soir.

Il a été remplacé dès jeudi par Cyril Ramaphosa, le patron de l'ANC, qui s'est engagé à faire de la lutte anticorruption l'une de ses "priorités".

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG